UN DIMANCHE = UNE DECOUVERTE

Pour animer davantage ce blog-découverte, j'ai décidé de publier depuis début 2016, chaque dimanche ou presque (parfois mon planning chargé m'en empêche!), un petit article qui vous présentera un objet, une oeuvre, un lieu, un événement... bref chaque dimanche sa petite découverte !

Elles sont toutes référencées ici, comme ça si vous loupez un dimanche, c'est très simple de retrouver l'article que vous avez manqué !

N°1 : Le piano de Marie Recio
N°2 : La maquette de la Bastille
N°3 : Les coffins
N°4 : Les moutons de The Sheepest
N°5 : Les intérieurs de l'Hôtel de Préfecture de l'Isère
N°6 : L'anneau de vitesse de Grenoble
N°7 : Une bible : le site internet hberlioz.com
N°8 : Le grand mémorial virtuel - Première Guerre Mondiale
N°9 : Le Monument aux morts de La Côte Saint André
N°10 : La Foire des Rameaux de Grenoble

N°11 : La Tour de l'Isle à Grenoble
N°12 : Le Musée d'Art Sacré Contemporain Saint-Hugues-de-Chartreuse
N°13 : 5 Avril 1891 - Fin de carrière pour la dompteuse de lion de la Foire des Rameaux de Grenoble
N°14 : 9 Avril 1860 - Léon Scott de Martinville réalise le tout premier enregistrement sonore
N°15 : La vengeance sanglante d'Hector Berlioz après la trahison de sa 1ère fiancée...
N°16 : Lettre d'un Juif réfugié à Grenoble sous l'occupation italienne
N°17 : Légende de la vieille femme tuant un ours (oeuvre Inuit)
N°18 : La Fresque Végétale Lumière, à Lyon
N°19 : La Marche de Rákóczy ou Marche Hongroise, de Berlioz
N°20 : NUMEMORIS, la banque d'images anciennes du Pays Voironnais

N°21 : Le Musée Miniature et Cinéma, à Lyon
N°22 : Notre Dame de Vouise, à Voiron
N°23 : La Maison des Canuts, à Lyon
N°24 : Le cadran solaire de la Pérollerie, à Rives
N°25 : Berlioz caricaturé, après l'échec de son premier opéra Benvenuto Cellini
N°26 : Le Grand Séchoir - Maison du Pays de la Noix, à Vinay
N°27 : Le Musée Archéologique du Lac de Paladru, à Charavines
N°28 : Le 111 - Art en Vrac, à Le Pin
N°29 : Balade en bords de Fure, à Rives
N°30 : Le film "Grenoble-Alpes", par l'Empreinte photographique

N°31 : Le Château du Passage
N°32 : La Mairie de Tullins
N°33 : La Maquette du Monastère de la Grande Chartreuse
N°34 : Alpes Is(H)ere, la nouvelle marque territoriale du Département de l'Isère
N°35 : Hector Berlioz et sa grande déclaration d'amour à Estelle Fornier
N°36 : Estelle met un "râteau" à Hector Berlioz
N°37 : L'apothicairerie de l'Hôtel Dieu de Bourg en Bresse
N°38 : Le stade olympique, à Grenoble
N°39 : Le viaduc du Pont du Boeuf, à Rives
N°40 : Le 5 Juin 1897 : La Catastrophe de Voiron

N°41 : L'atelier de soierie, à Lyon
N°42 : Les Jardins Secrets à Vaulx, en Haute Savoie
N°43 : Les maquettes du Château de La Tour du Pin
N°44 : Le Temple (dit) de Diane, à Aix-les-Bains
N°45 : AVIPAR, Association de Valorisation et d'Illustration du PAtrimoine Régional
N°46 : Le GREEN CHAUD, incontournable boisson des hivers dauphinois !
N°47 : Les cascades de Seldjalandsfoss et Gljùfrafui, en Islande
N°48 : La côte sauvage de Quiberon, en Bretagne
N°49 : Lugdunum, musée et théâtres romains de Lyon
N°50 : Le char processionnel de La Côte Saint André

N°51 : Sigiriya, ou le Rocher du Lion, au Sri Lanka
N°52 : Le château de Commarqe, en Dordogne
N°53 : Le Casino Grand Cercle, à Aix-les-Bains
N°54 : L'Antésite, à Voiron
N°55 : Le Parc National du Djoudj, 3e réserve ornithologique du monde, au Sénégal 
N°56 : Les catacombes de Paris
N°57 : Les clous des remparts romains de Cularo, à Grenoble

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : Le Château de Pupetières, à Châbons (ISERE)


Il y a des lieux qui n'ouvrent que rarement leurs portes... c'est le cas du magnifique Château de Pupetières, qui domine la départementale juste à côté de chez moi entre Châbons et Virieu : il ne s'ouvre à la visite que quelques semaines par an, l'été... et nous sommes en été, c'est donc le moment d'aller le visiter ! ;-) 

Chateau de Pupetieres

Pour vous en donner un petit aperçu, je me suis dit qu'une petite visite virtuelle vous plairait aussi... je me trompe ? Aller, suivez moi, il faut passer le porche pour prendre son billet d'accès, et entrer dans le domaine !

Chateau de Pupetieres - Porche d'entrée

Une fois le porche franchi, le château, ses communs et son cadre magnifique s'offrent à nous : à droite, les douves et la cascade, alimentée par les eaux de la colline ; sur la gauche, les vastes dépendances construites en galets roulés.

Chateau de Pupetieres - Cascade

Chateau de Pupetieres - Communs et bassin

Et devant nous, le Château bien sûr, et sa fontaine ! 

Chateau de Pupetieres - Façade Est

Le Château de Pupetières fut érigé pour l'essentiel dans les années 1860-1870 par le très célèbre architecte Viollet-le-Duc, à la demande du Marquis Alphonse de Virieu, qui possédait là une ancienne maison forte que son père Aymon de Virieu avait commencé à restaurer et à transformer, après les destructions liées à la Révolution Française. Quand on jette un oeil à ce qu'était le château avant ces travaux... on ne peut qu'admirer le travail accompli !

Chateau de Pupetieres avant 1830 - Dessin attribué à Stéphanie de Virieu

Chateau de Pupetieres - Façade sud

Pour comparer l'avant/après, retenez que les parties "historiques" sont celles avec l'enduit lisse... autrement dit, toutes les façades en galets roulés, ont été réalisées par Viollet-le-Duc (toute la partie gauche sur la photo) !

Nous découvrirons plus en détails les extérieurs et le parc après, entrons vite au frais plutôt, pour découvrir les intérieurs du château, à commencer par le vestibule et ses superbes tapisseries, qui servaient aussi bien de décoration que d'isolation thermique à l'époque : 

Chateau de pupetieres vestibule

La visite se poursuit du côté du grand escalier, qui dessert les différents étages du château, malheureusement inaccessibles à la visite guidée.

Chateau de Pupetieres - Grand escalier rdcChateau de Pupetieres - Grand escalierChateau de Pupetieres - Grande horloge


Nous continuons donc au RDC, avec une première pièce de réception, le Petit Salon, qui, comme le vestibule, est orné de magnifiques tapisseries :

Château de Pupetieres petit salon

Mais l'une des pièces les plus remarquables est sans doute la suivante, le Grand Salon, richement décoré et meublé... les images parlent d'elles-mêmes :

Chateau de Pupetieres - Grand Salon

Chateau de Pupetieres - Grand SalonChateau de Pupetieres - Grand SalonChateau de Pupetieres - Grand Salon

Chateau de Pupetieres - Grand salonChateau de Pupetieres - Grand SalonChateau de Pupetieres - Grand SalonChateau de Pupetieres - Grand Salon

 

Je vous fais grâce des commentaires sur le décor ou le mobilier, ce billet-découverte est juste là pour vous donner un aperçu en images de ce qui vous attend au Château de Pupetières, et vous inviter à le visiter par vous même : les guides du château vous présenteront en détail tout ça !

Poursuivons notre visite virtuelle, avec la Salle à Manger, beaucoup plus modeste au premier coup d'oeil...

Chateau de Pupetieres - Salle à manger

Mais levez les yeux : ce qui apparait comme un superbe plafond en bois, n'est en réalité que... trompe-l'oeil ! C'est de la peinture !

Chateau de Pupetieres - Salle à manger (faux bois au plafond)

La visite se termine un petit peu plus loin, avec la Bibliothèque, qui comporte plusieurs milliers d'ouvrages. Des échelles "repliables" permettent d'accéder à l'étage. Remarquez les petites tablettes pour consulter un livre sur le "balcon".

Chateau de Pupetieres - Bibliotheque (contre jour)

Chateau de Pupetieres - Bibliothèque

La Bibliothèque a aussi investi l'une des tours, mettant bien à profit l'espace pourtant réduit offert par celle-ci. L'ensemble des ouvrages est répertorié, chacun a sa fiche dans un petit meuble où elles sont toutes classées par genre et ordre alphabétique :

Chateau de Pupetieres - La Bibliotheque s'étend à la tour voisineChateau de Pupetieres - Bibliotheque, inventaire

D'autres objets et meubles sont présentés mais, là encore, je vous invite à suivre la visite guidée du château, très complète, pour en savoir plus !

La Bibliothèque marquant la fin de la visite des intérieurs, allons faire un tour maintenant du côté des extérieurs, et d'abord, l'architecture même du château, avec ses tours prévues pour être en encorbellement au départ, puis finalement "portées" par de larges pierres de taille :Chateau de Pupetieres - Les tours faussement suspendues en façade sudChateau de Pupetieres - Détail tour en galets roulés, façade sud

Plusieurs éléments viennent enrichir le décor des façades, notamment la galerie côté sud, et le perron couvert à l'entrée, sur la façade Est.

Chateau de Pupetieres - Galerie en façade sud

Chateau de Pupetieres - Perron d'entrée

Prenons désormais un peu de recul, pour admirer le château dans son écrin de verdure et d'eau :

Chateau de Pupetieres - Château, tour de l oratoire et étang

Le parc est relativement simple, mais l'omniprésence de l'eau (cascade, douves, étang...) suffit à lui donner une ambiance particulière, renforcée par la belle vue sur le vallon de la Bourbre :

Chateau de Pupetieres - Vue sur l'étang, l'oratoire et le vallon de la Bourbre

La petite tour est un oratoire :

Chateau de Pupetieres - Peintures de la voûte de l'oratoireChateau de Pupetieres - Oratoire

Il est possible à pied de faire le tour de l'étang, le retour se fait par le petit bosquet qui le borde à flanc de colline... offrant un "cadre végétal" pour une dernière photo du château !

Chateau de Pupetieres - Ecrin de verdure

On retraverse les douves, et nous voici de nouveau dans la cour principale, qu'on ne veut quitter, bercé par le bruit de la cascade... mais il est bel et bien temps de partir après ce voyage enchanteur au XIXème siècle !

Chateau de Pupetieres - Les communs

Vous l'aurez compris, avec la trentaine de photos postées, je suis "tombé amoureux" de ce château, qui est l'une des plus belles demeures du Dauphiné. Il est d'ailleurs classé Monument Historique depuis 1972. J'espère qu'un jour j'aurais l'occasion de l'intégrer dans l'un de mes circuits, et que je pourrais y guider mes visiteurs... un jour qui sait !

D'ici là j'espère que cette visite virtuelle vous a plu, et j'espère surtout qu'elle vous a donné envie d'aller voir ça de plus près, de vos propres yeux, car mes photos ne rendent pas forcément justice à la beauté des lieux ! Entre deux ploufs au Lac de Paladru situé à quelques kilomètres seulement, c'est une bonne idée de sortie à la fraîche, les murs épais du château assurant une climatisation naturelle des lieux... ce qui est appréciable en ces jours caniculaires !

Mais dépêchez vous, le Château de Pupetières fermera ses portes le 18 août cette année ! Vous avez donc un petit mois pour le visiter en toute tranquilité, sinon il vous faudra attendre ensuite Septembre, avec les Journées du Patrimoine, et surtout, le weekend des Journées des Plantes, un événement incontournable dans la région qui attire chaque année des centaines de passionnés et collectionneurs de fleurs et plantes... ce sera donc un peu moins "calme" pour visiter les lieux... mais une bonne excuse pour y revenir ! 



INFOS PRATIQUES 2019 : 

Jours et horaires d'ouverture :

 => Ouvert du 14 juillet au 18 Août 2019, tous les jours de 14h à 18h
 => Ouvert pour les Journées du Patrimoine, les 21 et 22 Septembre 2018, de 10h à 18h
 => Ouvert pour les Journées des Plantes, les 28 et 29 Septembre 2018, de 10h à 18h

Tarifs : 

 => Individuel : 6€/personne
 => Spécial Journées du Patrimoine : 4€ au lieu de 6€/personne

Localisation : 

 

A très vite pour d'autres découvertes dans la région !

Steve VACHET, votre guide de poche !

Chateau de Pupetieres - Château, communs et les petits canards

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : La lagune glaciaire de Jökulsarlon, en ISLANDE


Chaque 1er dimanche du mois, j'essaie de vous embarque pour une excursion virtuelle à l'autre bout du monde, dans un pays que j'ai eu la chance de visiter ces dernières années, que ce soit lors d'accompagnements, ou lors de voyages personnels.

En ce premier dimanche du mois de juillet, après deux bonnes semaines de grosses chaleurs, je vous invite à venir vous rafraîchir au pays des glaçons : l'Islande !

Direction la lagune glaciaire de Jökulsarlon.

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon

Une petite vidéo vous parlera peut être un peu plus... attention, ça "décoiffe" un peu :

Imaginez-vous bien que ce vent que vous entendez est GLACIAL ! Et même avec plusieurs couches de vêtements chauds sur le dos, vous le sentez passer... !

La lagune glaciaire de Jökulsarlon se situe à l'Est de l'île :

 

Comme on peut le voir sur les cartes, elle est issue du glacier Vatnajökull, le plus grand glacier européen ! On ne pourra donc pas trouver mieux pour vous rafraîchir ! :)

Le site de Jökulsarlon est particulièrement connu, c'est un des sites emblématiques de l'Islande, et pour cause : c'est ici que de gros icebergs, détachés du glacier Vatnajökull, commencent à fondre et forment un immense lac, sur lequel ils dérivent : 

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs à la dérive

Là encore peut être qu'une vidéo sera plus parlante, et vous rafraîchira davantage, au son du vent glacial qui régnait lorsque j'y étais !

Certains blocs s'échouent sur les rives de ce lac, l'occasion de faire quelques photos originales... votre guide de poche ne s'en est pas privé évidemment ! Il faut dire qu'on se sent un peu le "roi du monde" ici, dans l'immensité de ce paysage glacial, avec personne ou presque à l'horizon... !

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs échoués

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Votre guide de poche s'improvisant roi des glaciers (ça se voit que j'ai froid ?!)

(Oui, j'ai froid !).

Il ne faut pas hésiter à se balader le long de la berge du lac, afin de trouver les plus beaux icebergs, ceux qui ont partiellement fondus et pris une forme digne d'une sculpture, ou encore ceux qui ne sont pas blancs, mais plutôt d'un bleu turquoise ou plus foncé ! La météo n'était pas vraiment avec nous, puisque nous n'avons pas eu de soleil sur ce site (on voit sur les photos qu'il éclaire bien le glacier par contre), donc mes photos ne sont pas aussi jolies et époustouflantes que dans les guides touristiques, mais tout de même, nous avons réussi de belles prises !

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs (détail)

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs bleus

Remarquez que le vent glacial est toujours là !

Pour les blocs qui n'ont pas totalement fondu, ou ceux qui ne se sont pas échoués sur les berges du lac, la dérive continue plus à l'Est. En effet, la côte étant toute proche, un petit passage leur permet de rejoindre l'Océan Atlantique !

A eux la liberté... à moins qu'ils ne soient repoussés par les flots de l'océan et ne viennent s'échouer sur la plage de sable noir juste après l'embouchure, une plage devenue la "plage de diamant", du fait de ces nombreux petits blocs blancs scintillants au soleil sur le sable noir. Même s'ils n'ont pas scintillé lors de notre passage, le spectacle reste remarquable et l'on devine ce que cela doit donner par beau temps :

Islande - Embouchure de la lagune glaciaire de Jökulsarlon

Islande - Plage de diamant de Jökulsarlon

Je terminerai par une dernière petite vidéo, prise juste avant le pont qu'on voit ci-dessus (seule "trace" de la présence humaine...!), au niveau de l'embouchure du lac, là où les icebergs se "stockent" avant de se déverser dans l'Océan Atlantique... en prenant un peu de hauteur on a une vue d'ensemble du lac, de la langue glacière à l'arrière ainsi que le glacier lui même ! L'occasion de prendre quelques dernières bourrasques de vent glacial !



Voilà, je m'arrête là ! J'espère que ce billet-découverte vous aura plu, et qu'il vous aura été rafraîchissant !

Pour ma part je vous dis à très vite sur le terrain pour mes prochaines "vraies" visites qui seront sans doute un peu plus "chaudes", et pour ceux qui resteront au frais chez eux, à bientôt pour d'autres visites virtuelles... ! ;-)

 

Steve VACHET, votre guide de poche !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 
 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : Numémoris, la banque d'images anciennes du Pays Voironnais

Ayant peu dormi ces derniers jours pour préparer et peaufiner les deux visites inédites de Voiron que j'assurai ce weekend (avec succès, merci d'avoir été aussi nombreux !), le billet-découverte de ce dimanche sera court pour aller vite rejoindre mon lit ! Un billet court, mais pas pauvre pour autant !

Je vous propose en effet de (re)découvrir
la base de donnée "NUMEMORIS", mise en place en 2009 par l'AHPPV (Association Histoire et Patrimoine du Pays Voironnais) pour regrouper les cartes postales et les images anciennes du Pays Voironnais.

Numemoris

C'est une véritable mine d'or pour constater et comprendre l'évolution d'une ville ou d'un quartier, revivre certains événements... une banque d'images précieuses pour mes visites guidées tout au long de la saison ! 

Ainsi, ceux qui ont pu en apprécier durant ma balade urbaine cet aprem à Voiron, mais aussi les lecteurs et internautes curieux qui passeront par ce blog, vous retrouverez ici une grande partie de mes visuels, et bien plus encore, puisque je ne peux malheureusement tout montrer en visite et, surtout, NUMEMORIS concerne l'ensemble du territoire du Pays Voironnais... soit plus de 30 communes !

Pour rejoindre la banque d'images NUMEMORIS, il suffit d'UN CLIC ICI !

Et si vous retrouvez d'anciennes images du Pays Voironnais, n'hésitez pas à leur envoyer... et si cela concerne d'autres territoires... n'hésitez pas à me les transmettre également, cela peut toujours être utile en visite ou pour illustrer un billet-découverte sur ce blog ! :)

J'espère par ailleurs pouvoir participer, ou même constituer d'autres bases de données similaires pour les autres territoires où j'interviens peu à peu... et si vous êtes intéressés par la démarche, n'hésitez pas à me contacter !

A la semaine prochaine pour le prochain billet découverte !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : Le Parc National du Djoudj, 3e réserve ornithologique du monde (SENEGAL)


Senegal - Parc du Djoudj - 3e réserve ornithologique au monde


Aujourd'hui, pour faire face au retour brutal du froid, je vous propose pour ce nouveau billet-découverte, d'aller nous réchauffer... au Sénégal ! 
C'est en 2014 que j'ai eu l'occasion de séjourner dans ce pays africain, plus particulièrement dans la partie nord du pays, entre Dakar, la capitale, et Saint-Louis, ancien port colonial.


L'un de mes plus beaux souvenirs reste notre excursion au Parc National du Djoudj. Situé à 60 kms au nord de Saint-Louis, à la frontière avec la Mauritanie et surtout à la lisière du Sahara, il s'agit d'un immense parc naturel de 16 000 hectares, créé en 1971, car de nombreux oiseaux migrateurs trouvent ici lacs, bassins, marécages, zones humides... bref, l'EAU, tant méritée après leur longue traversée du Sahara !

Senegal - Parc du Djoudj - Une réserve pour des millions d'oiseaux

C'est ainsi que près de 3 millions d'oiseaux fréquentent les lieux, faisant du Parc National du Djoudj la 3e réserve ornithologique au monde... et un endroit magique !

Senegal - Parc du Djoudj - Un lieu magique

C'est en barque que l'on a visité le parc, et, dès l'embarcadère, on avait déjà un (tout petit) aperçu de ce qui nous attendait, car de nombreux oiseaux étaient déjà regroupés, en compagnie de quelques porcs sauvages... 

Senegal - Parc du Djoudj - A l'embarcadere

Néanmoins on craignait une fois sur l'eau de ne pas pouvoir voir grand chose, car nous n'avions pas pris de jumelles, mais nos craintes ont vite disparu : de tous les côtés, au repos ou en vol, des milliers d'oiseaux se prélassent ici et là... des milliers de pélicans, d'échassiers, de flamants roses, de hérons cendrés, d'aigrettes, et bien d'autres espèces encore dont j'ai oublié le nom (il y en a près de 400 !).

Senegal - Parc du Djoudj - A bord d'une barque on peut approcher d'assez près les oiseaux sans les déranger !

Senegal - Parc du Djoudj - Prendraient-ils la pose ?

Senegal - Parc du Djoudj - Oui ils prennent la pose !

 

C'est un spectacle naturel incroyable, vraiment, je n'avais jamais vu ça (et je ne l'ai jamais revu depuis), mais il est difficile de décrire ça avec les mots... alors voici quelques courtes vidéos pour vous embarquer avec moi dans ce paradis des oiseaux (n'oubliez pas d'activer la HD pour une meilleure qualité d'image) !

Certains oiseaux "poursuivaient" notre barque, ou plutôt pêchaient dans notre sillon, tandis que d'autres étaient très organisés pour pêcher en groupe, comme vous pouvez le voir sur ces deux autres courtes vidéos... 

Lire la suite

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : 5 Avril 1891, fin de carrière pour la dompteuse de lion sur la Foire des Rameaux de Grenoble


Grenoble - Foire des Rameaux - Portrait Mlle Gandolfo
Alors que la Foire des Rameaux à Grenoble va bientôt ouvrir ses portes, aujourd'hui, je voudrais vous parler d'un terrible événement survenu lors de cette même foire il y a 128 ans.

Le 5 Avril 1891 vers 16h, alors que la foire touche à sa fin, la jeune Augustine Gandolfo, surnommée Rosita, remplace alors son frère très malade : elle entre dans la cage aux lions pour assurer la représentation, comme sa famille lyonnaise le fait tous les soirs depuis le début de la foire.

Mais Lydie, la "lionne de l'Atlas", ne semble pas apprécier sa dompteuse du jour : elle va attaquer et dévorer Rosita !

Mortellement blessée, la jeune femme meurt quelques heures plus tard, dans la nuit à 2h du matin.



L'affaire fit la une de la presse nationale quelques jours plus tard, dans le supplément illustré du Petit Journal du Samedi 25 Avril 1891:

Grenoble - Foire des Rameaux - Le Petit Journal Supplément illustré du Samedi 25 avril 1891

Marqués, la population grenobloise et les forains se cotisèrent pour lui offrir une sépulture au Cimetière Saint Roch (Carré 5 - Rang 13 - Concession 2832). Une lionne ornait autrefois la tombe, pour rappeler la triste destinée de la jeune dompteuse, mais elle fut malheureusement volée...

Grenoble - Fire des Rameaux - Tombe Augustina Gandolfo

Voilà pour le post morbide du jour ! :D
Je vous dis à très vite, pour un nouveau billet découverte... j'essayerai de trouver un sujet plus joyeux ! ;-)

Votre guide, Steve.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~