Patrimoine - L'art sous toutes ses formes (objets/oeuvres...)

Vous retrouvez-ici tous mes articles qui vous présentent une oeuvre, ou vous parle de l'art, quel qu'il soit : peinture, musique, photographie, mobilier... tout sera ici ! 

Mes visites guidées 2018 à la Grange Dimière

Grange Dîmière 2018

 

Dimanche, j'entamerai ma 4e année de collaboration avec la Grange Dimière, en Pays d'Art et d'Histoire du Pays Voironnais.

3 visites différentes sont proposées cette année, pour (re)découvrir l'histoire et l'architecture monumentale de cette ancienne dépendance de la Chartreuse de la Sylve Bénite, inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1987.


Voici le programme, en espérant vous croiser à l'un de ces rendez-vous, qui sont tous GRATUITS : 


Grange Dimière - Travaux 2017/2018

DIMANCHE 27 MAI 2018, à 15h
DIMANCHE 17 JUIN 2018, à 15h

Les Coulisses de la Grange Dimière
(GRATUIT, 1h30, 
Inscription obligatoire au 04-76-93-16-99)


Ancienne dépendance monastique, la Grange s'impose depuis près de 4 siècles dans le paysage. Les récents travaux conduits sur site sont l'occasion de découvrir la rénovation des anciennes étables, de la couverture en bois, avec une présentation des techniques mises en oeuvre et reproductibles dans les bâtiments anciens.

 

Grange Dimière - Expo Michel Gardelle - Mai-Juin 2018

DIMANCHES 15 et 29 JUILLET 2018, à 15h
DIMANCHES 12 et 26 AOÛT 2018, à 15h


Une sacrée grange
(GRATUIT, 1h30/2h environ)


Après une découverte de la Grange Dimière et son exposition du moment, la visite se poursuivra à l'extérieur à la découverte des paysages façonnés par les Chartreux.

 

Grange Dimière - Travaux 2017-2018 - Les étables

DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2018, à 15h : 

Monument Historique en chantier
(GRATUIT / 2h / Inscription obligatoire au 04-76-93-16-99)


Restauré et transformé en lieu d'exposition, l'historique monument de la Grange Dimière s'offre cette année une cure de jouvence. Une rencontre à voix multiples, avec un guide conférencier, la responsable du site et un professionnel du bâtiment, pour évoquer 20 ans de pratique de restauration du patrimoine et dévoiler les secrets du chantier.

 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Exposition "Venise, sur les pas de Casanova", au Couvent Sainte-Cécile (GRENOBLE)


Pour l'idée de sortie du mercredi, je vous emmène à Venise... enfin presque !

Affiche Expo

C'est plus exactement à Grenoble, au Couvent Sainte-Cécile, que je vous invite à vous rendre, pour découvrir l'exposition "Venise, sur les pas de Casanova". Comme pour chacune de ses expositions, le Fonds Glénat pour le Patrimoine et la Création croise les regards, ici ceux des peintres du XVIIIème siècle, et ceux de 8 artistes de bandes dessinées, sur la belle ville de Venise, sur les pas du célèbre Casanova, aventurier et écrivain vénitien du XVIIIème siècle.

Vue générale Expo

Carte de Venise pour localiser les lieux représentées dans les oeuvres de l'exposition

La 1ère salle est dédiée aux artistes de bandes dessinées : Zep, Jacques de Loustal, Miles Hyman, Kim Jung Gi, Liberatore, Manara, Griffo et François Avril ont été invités à Venise en 2017 par le Fond Glénat, afin de se plonger dans l'atmosphère particulier des ruelles de la Cité des Doges.
Chacun en est revenu avec son point de vue, ses repères, imaginant Casanova et ses conquêtes, ou immortalisant une ruelle, un monument... les approches sont multiples au fil de la cinquantaine de planches présentées ! Et les matières aussi, sont variées !

ZEP a ainsi opté pour l'aquarelle, se concentrant sur des éléments particuliers de l'environnement urbain qui l'entourait :

Les aquarelles de ZEP

Kim Jung Gi a lui opté pour l'encre de Chine, pour réaliser une seule planche, mais une longue planche très détaillée, où il mêle plusieurs scènes habilement :

Kim Jung Gi a opté pour l'encre de Chine pour sa longue fresque


François Avril a lui aussi choisi l'encre de Chine, mais a été plus productif, réhaussant de couleurs certaines de ses vues :

François Avril - Encre de Chine réhaussée de couleurs...

Ces quelques photos ne rendent évidemment pas justice au talent de ces dessinateurs, car tout est dans le détail, notamment chez le très minutieux Griffo, dont les dessins sont époustouflants de réalisme :

Griffo

J'ai particulièrement aimé l'approche "nocturne" de Milo Manara, qui ose même quelques scènes "coquines"... il en fallait bien, pour évoquer Casanova !

Milo Manara et la Venise nocturne...

Milo Manara ose les scènes coquines...

Face à ces nombreuses créations contemporaines, on retrouve une très belle série de "vedute", ces petites vues urbaines de Venise, ici réalisées par Francesco Guardi, maître du genre, et son fils Giacomo :

Les vedute de Francesco et Giacomo Guardi

Ne manquez pas d'aller dans le cloître : une vingtaine de tableaux du XVIIIème vous permettront de prolonger ce voyage vénitien... !

Dans le cloître une vingtaine de tableaux du XVIIIeme siècle

Venise en peinture, et pourtant on s'y croirait...

Bella Venezia...

Vous avez jusqu'au 16 Juin 2018 pour embarquer, après il sera trop tard... pour ma part je vous dis à très vite, pour d'autres idées de sortie !


Informations pratiques pour organiser votre visite :

Ouvert du lundi au samedi, de 11h à 12h30 et de 13h30 à 19h.
Entrée : 6 €, gratuit pour les moins de 13 ans.

Plus d'infos sur les animations autour de l'expositon (visite, ateliers...) : consultez le site internet du Couvent Sainte-Cécile !

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Exposition "De Delacroix à Gauguin", Chefs-d'oeuvre dessinés du XIXème siècle du Musée de Grenoble


Pour la petite idée de sortie du mercredi, je vous emmène faire un tour à l'exposition "De Delacroix à Gauguin. Chefs-d'oeuvre dessinés du XIXème siècle du Musée de Grenoble", présentée jusqu'au 17 Juin 2018.

Musée de Grenoble - De Delacroix à Gauguin

Régulièrement, le Musée de Grenoble propose des expositions pour mettre en valeur son important fond de dessins anciens (8000 dessins datant de la fin du XVème jusqu'à aujourd'hui), car on l'oublie parfois, mais l'art, ce n'est pas que de la peinture ou de la sculpture : le dessin est lui aussi très important, il peut d'ailleurs être "préparatoire" à une oeuvre peinte ou sculptée, cela peut être une étude sur un thème particulier (costumes, corps humain...), cela peut même être une oeuvre à part entière.

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Merry Joseph Blondel 1816

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Figures Marocaines - Eugène Delacroix (étude de costumes)

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Porte Saint-Sébastien à Rome (Anonyme début XIXème)

Ainsi après avoir présenté les dessins italiens en 2010, puis français en 2011, et enfin nordiques en 2014, cette année le Musée de Grenoble met à l'honneur les dessins du XIXème siècle. Parmi les plus de 2000 dessins des collections de cette période, il a fallu faire une sélection... et réduire la présentation du public à un peu plus d'une centaine de dessins !

Ce choix ne s'est évidemment pas fait au hasard, l'idée étant d'illustrer au mieux les inspirations et réalisations du XIXème siècle, et donner à voir aussi bien des dessins de maîtres connus à l'international comme Delacroix et Gauguin, qui par leur nom portent l'exposition et attirent le visiteur... 

Musee de Grenoble -  De Delacroix à Gauguin - Te nave nave fenua (Terre Délicieuse, Gauguin, 1892) Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Paraha (Gauguin, verso, 1892)

L'oeuvre "double face" de Gauguin : Te nave nave fenua (Terre délicieuse) recto, Paraha verso, 1892.

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Une place à Cadix - Eugène Delacroix vers 1850
Une place à Cadix, Eugène Delacroix vers 1850

... puis, une fois dans l'exposition, le visiteur peut apprécier bien d'autres artistes, moins connus, ainsi que les "locaux", on a ainsi le plaisir de retrouver le Côtois d'adoption Jongkind, ou le Voreppin Alexandre Debelle.

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - L'Isère à Grenoble, 12-14 Septembre 1882,  Johan Barthold Jongkind

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Carnet de voyage en Tunisie 1861-1863, Alexandre Debelle

La période choisie, le XIXème siècle, est une période de foisonnement artistique, où les styles et les inspirations sont multiples. Il a donc été fait le choix d'un parcours chrono-thématique pour évoquer, au fil des salles, les thèmes qui traversernt l'art de ce siècle : l'invention du passé, la renaissance de la peinture religieuse, le voyage en Italie, les voyages en Orient, ou plus pittoresques dans la région, les caricatures, les femmes, la guerre, l'onirisme et le symbolisme... et j'en oublie encore ! Vous le voyez, les inspirations sont vraiment nombreuses, voici donc juste quelques oeuvres choisies qui m'ont un peu plus plu que les autres... ! 

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Etudes de costumes algériens (Eugène Delacroix)
Etude de costumes algériens, par Eugène Delacroix.

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Paysages des bords du Nil (Ernest Constant Simon)
Des envies de voyages avec ce Paysage des bords du Nil, par Ernest Constant Simon

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Pont-en-Royans - Charles Cottet
On redécouvre aussi la région, avec ici Pont en Royans (Charles Cottet, 1904)

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Torrent coulant entre les rochers - Gustave Doré Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Lac entre les sapins (Gustave Doré 1846)
J'ai beaucoup aimé ces oeuvres de Gustave Doré, Torrent coulant entre les rochers (1875) et Lac dans les sapins (1846).
Comme une impression de bandes dessinées...

Musée de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Etang au crépuscule (Jacques Barthemey Appian dit Adolphe Appian, vers 1890)

Musée de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Paysage hollandais (Alphonse Stengelin 1885)
Ces deux tableaux, le premier Etang au crépuscule d'Adolphe Appian (1890) et le second Paysage Hollandais d'Alphonse Stengelin (1885), montrent toutes les nuances que l'on peut obtenir en travaillant une seule couleur, voire une seule matière (le fusain seulement pour Appian).

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Lavoir au bord d'un ruisseau. Soleil couchant (Francois Auguste Ravier) Musée de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Tête d'antillaise (Xavier Zigolon 1821)

L'exposition permet aussi bien de redécouvrir des peintres locaux, comme avec ce Lavoir au bord d'un ruisseau. Soleil couchant, d'Auguste Ravier, que les voyages à l'autre bout du monde, comme avec cette Tête d'Antillaise, de Xavier Zigolon (1821).

Musee de Grenoble - De Delacroix à Gauguin - Gros temps (marine) (Félix Ziem)
Et un petit dernier pour la route avec ce Gros temps (marine), de Félix Ziem

 

A la vue de ces quelques oeuvres choisies parmi la centaine exposée, vous aurez compris qu'il y en a pour tous les goûts dans cette exposition "De Delacroix à Gauguin. Chefs-d'oeuvre dessinés du XIXème siècle du Musée de Grenoble". Chacun y trouvera donc son bonheur ! 

Si vous ne l'avez pas encore visitée, allez-y, elle est à l'affiche jusqu'au 17 Juin 2018 ! 

Pour ma part je vous dis à très vite pour d'autres idées de sortie ! ;-)

 

Infos pratiques pour organiser votre visite : 

Horaires et jours d'ouverture :

Le musée est ouvert
Tous les jours sauf le mardi, de 10h00 à 18h30 

Tarifs et abonnement :

Plein tarif (expositions et collections) : 8
Tarif réduit*: 5€

Familles nombreuses (cartes SNCF ou livret de famille), Cartes Alices, Savatou Isère, adhérents du Comité Social de la Ville de Grenoble, Sociétés d’Amis de musées, Grenoble City pass, Associations et partenaires conventionnés, abonnés TAG sur présentation de la carte OùRA! et de l'"info carte"
Entrée gratuite*:
Jeunes de moins de 26 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux (RSA, minimum vieillesse…), personnes en situation de handicap ou d’invalidité et 1 accompagnateur, anciens combattants, demandeurs d’asile, titulaires des cartes : ICOM / AICA / Presse / COMEX, Artistes sur présentation de la carte de la Maison des artistes (Paris ou Régions), Partenaires autorisés par convention avec la Ville de Grenoble (liste à l’accueil du musée)
Gratuité pour tous le premier dimanche de chaque mois et à l’occasion des événements locaux ou nationaux

Localisation :

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°53 : Le Casino Grand Cercle, à AIX-LES-BAINS (SAVOIE)


La semaine dernière je vous guidais virtuellement en Dordogne, sur le site magnifique du Château de Commarque.
Aujourd'hui, retour dans notre belle région Rhône-Alpes, où j'ai pas mal vadrouillé à l'automne dernier, notamment du côté d'Aix-les-Bains, dans l'idée pourquoi pas d'y développer quelques visites prochainement. J'ai été surpris par la richesse du patrimoine de cette ville, j'ai d'ailleurs eu l'occasion de vous présenter le Temple (dit) de Diane il y a quelques semaines.

Ce soir, c'est au Casino Grand Cercle que je vous emmène ! Oh, pas pour une partie de poker ou de machine à sous, non ! Mais pour une visite des lieux, qui se révèlent surprenants à qui sait prendre le temps de les observer de près, et sont un magnifique témoignage du faste des villes thermales.

Façade du Casino Grand Cercle à Aix-les-Bains

Commençons déjà par garer notre voiture dans le parking souterrain du casino. Si si je vous assure, ça vaut le coup d'oeil, même si vous êtes à pieds ! Il est vrai que dans la plupart des parkings souterrains, on rentre à reculons, ou on en sort très vite, l'ambiance n'y étant pas des plus chaleureuse. Mais ici, c'est tout le contraire ! On est invité à prendre son temps, entre amusement et surprise face aux fresques qui décorent la totalité des murs du parking ! 2 salles, 2 ambiances.

Décor égyptien du parking du casino

Décor égyptien du parking du casino (détail lions) Décor égyptien du parking du casino (détail personnages)

 

Décor égyptien du parking du casino (portrait)

Non, vous n'êtes pas en Egypte, en pleine exploration dans les pyramides.. mais on s'y croirait presque dans la partie sud du parking ! 

Dans la partie nord, ce sont les jeux qui sont à l'honneur, avec une multitude de scènes représentées, de toutes les époques, et notamment quelques scènes de tricherie !

Décor parking casino (tricherie jeu de cartes)

Décor parking casino (jeu chez les romains) Décor parking casino (jeu chez les grecs)

 

Décor parking casino (triche jeu de cartes)

Ne manquez pas également le petit clin d'oeil à la bande dessinée avec le joueur romain issu d'Astérix et Obélix :

Décor parking casino (le joueur romain d'Astérix et Obélix)

Toutes ces fresques ont été réalisées par les étudiants de l'Ecole d'Arts de Chambéry. Je ne vous ai mis ici que quelques photos choisies, je vous donnerai à la fin de cet article un lien pour l'album complet de toutes les fresques de ce fabuleux parking.
Mais d'abord, remontons à la surface, et entrons dans le casino, car lui aussi abrite de beaux décors, à commencer par la belle verrière qui surmonte le hall d'accueil.

Grande verrière hall d'entrée du casino

Inauguré en 1849, le casino a été plusieurs fois agrandi, la configuration des lieux a donc plusieurs fois changé, et les décors avec ! Néanmoins certains d'entre eux subsistent, comme la mosaïque du hall nord, inaugurée en 1906, l'un des décors les plus remarquables du casino. On y accède par une gallerie aux verrières plus récentes.

Galerie nord du casino surmontée d'une verrière récente

Mosaïque hall nord 1906

Elle est un peu cachée, mais dans ce même hall ne manquez pas la très belle verrière "L'amour puise des forces aux sources bienfaisantes d'Aix-les-Bains", réalisée en 1897 par le maître verrier parisien Jac Galland. Elle constitue un hommage à la ville thermale d'Aix-les-Bains, et un magnifique exemple de l'Art Nouveau, mêlant flore, faune et femmes...

Verrière de Jac Galland

Je ne sais pourquoi, mais mon appareil photo a quelque peu "rosi" la verrière, les couleurs ne sont donc pas tout à fait fidèles à l'originale... une bonne raison pour vous rendre sur place pour l'admirer de vos propres yeux ! Car vous n'avez pas besoin d'être joueur pour accéder aux intérieurs du casino.

En revanche certains espaces ne sont pas accessibles, comme le théâtre à l'italienne du casino, qui n'ouvre que pour les spectacles, bien sûr, ou alors pour les visites du casino organisées par la Ville d'Art et d'Histoire d'Aix-les-Bains.

Théâtre a l'italienne du casino

Pour en savoir plus à son sujet, petit reportage vidéo :

Avant de quitter le casino, faites un tour dans la salle de jeux (il vous faut alors votre carte d'identité). Vous pouvez jouer quelques pièces, ou, plus sagement, lever les yeux pour admirer la mosaïque qui orne le plafond.
C'est la plus ancienne du casino, elle a été réalisée en 1883 par Antonio Salviati, mosaïste qui a notamment restauré la Basilique Saint-Marc à Venise (s'il vous plait !). Il a travaillé ici avec le peintre dessinateur Charles Lameire qui a réalisé les motifs (les cartons). Les photos sont interdites dans la salle de jeux, mais en voici deux prises par le service patrimoine de la Ville d'Aix-les-Bains pour un petit aperçu.

Salle des machines à sous surmontée de la mosaïque de Salviati

Mosaïque Salviati

Pour plus de photos, notamment de toutes les fresques du parking souterrain, rendez-vous sur l'album facebook ! Mais encore une fois, le mieux est de se rendre sur place ! ;-)

Le casino est ouvert tous les jours dès 9h, jusqu'à 3h du matin en semaine et dimanche, 4h vendredi et veille de jours fériés, et 4h30 les samedis ! Il se situe en plein centre ville d'Aix-les-Bains :


Enfin voilà, vous savez tout, notre visite virtuelle du Casino d'Aix-les-Bains se termine donc ici, je vous laisse à présent "faire vos jeux"... et je vous donne rendez-vous dimanche prochain pour un nouveau billet-découverte ! ;-)

 

Steve, votre guide de poche !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°49 : Lugdunum, Musée et Théâtres Romains de LYON


Depuis le début de l'année, je vous ai emmené observer les cascades d'Islande, puis nous sommes revenus en France pour un bon bol d'air breton sur la côte sauvage de Quiberon.
Ce dimanche, nous revenons dans notre belle région Rhône-Alpes, cette fois-ci pour un voyage dans le temps... chez les Romains !

Comme le weekend fut gris et pluvieux, je me suis dit qu'un petit billet pour vous faire (re)découvrir un lieu "au chaud" serait le bienvenu, afin d'éviter d'autres weekends-canapé lorsque la météo n'est pas au rendez-vous (même si c'est bien aussi, les weekends-canapé !) : direction donc Lugdunum !


Lugdunum ?! Kesako ?!

Lugdunum est le tout premier nom de Lyon, lorsque la ville fut fondée par les Romains en -43 avant JC. Et c'est depuis l'automne 2017 la "marque", le nom qu'a choisi la Métropole de Lyon pour son site archéologique des Théâtres antiques de Fourvière, et le musée gallo-romain qui l'accompagne depuis 1975.



Ce musée a été conçu par l'architecte Bernard H.Zehrfuss (Grand Prix de Rome!) qui l'a parfaitement intégré au site archéologique, sans le dénaturer. Comment l'architecte s'y est-il pris pour rendre ce musée presqu'invisible du théâtre, alors qu'il n'est qu'à quelques mètres de celui-ci ? Eh bien il l'a enterré !


© Thierry Fournier - Métropole de Lyon


En effet, le musée s'enfonce dans la colline, laissant apparaitre à l'extérieur seulement deux grandes baies au milieu de la végétation, qui de l'intérieur offrent deux belles fenêtres sur le site archéologique. Le toit du musée quand à lui, offre gratuitement une terrasse avec vue panoramique sur les théâtres antiques, bien pratique pour avoir une vue globale du site pour mes groupes en visites guidées à Lyon !

 

Les théâtres antiques



A l'intérieur, point de salle. L'espace est totalement ouvert, on suit naturellement la pente, et on s'enfonce progressivement dans la colline sans s'en apercevoir ou presque, au fil des collections qui sont le fruit de plus de 500 ans de trouvailles archéologiques, à Lyon et dans la région.


© Michel Denancé

De multiples objets permettent de se replonger dans l'Antiquité, et comprendre l'importance qu'avait alors Lugdunum, alors plus grande ville de Gaule ! Ainsi, poteries, mosaïques, stelles et autres statues jalonnent le parcours ponctués d'une vingtaine de panneaux informatifs.

Grande Mosaïque

Lugdunum - Musée gallo-romain

Mosaïque du combat de l'amour et de pan (mosaïque Cassaire)

 Mosaïque aux poissons



Des maquettes complètent les collections, et font revivre certains édifices disparus ou incomplets, à l'image des murs de scène des théâtres antiques et les bâtiments voisins.

Maquette des théâtres antiques de Lugdunum

Maquette du théâtre antique



Un petit film revient également sur la naissance et l'évolution de Lugdunum.

Bref, nul doute que vous saurez apprécier ce petit voyage dans le temps, un glorieux passé qui a laissé un patrimoine important à la ville de Lyon ! Les vestiges des théâtres antiques sont d'ailleurs classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, tout comme le Vieux Lyon.

Voici quelques infos pratiques pour organiser votre visite au musée : 


Horaires d'ouverture : 

     - Du mardi au vendredi, de 11h à 18h.
     - Samedi et dimanche, de 10h à 18h.

Tarifs :

     - En période d'exposition temporaire [jusqu'au 6 mai 2018]
              + PLEIN TARIF : 7 € / TARIF RÉDUIT : 4,50 €
     - Hors période d'exposition temporaire
              + PLEIN TARIF : 4 € / TARIF RÉDUIT : 2,50 €

Adresse : 

 

Voilà, vous savez tout, belle visite à vous, et à dimanche prochain pour un nouveau billet découverte... qui pourrait bien s'intéresser d'un peu plus près aux collections de Lugdunum ! ;-)
 

Votre guide de poche, Steve.

 

Mosaïque

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~