Patrimoine - L'art sous toutes ses formes (objets/oeuvres...)

Vous retrouvez-ici tous mes articles qui vous présentent une oeuvre, ou vous parle de l'art, quel qu'il soit : peinture, musique, photographie, mobilier... tout sera ici ! 

Mes visites guidées 2020 : Samedis étoilés et artistiques au Domaine St-Jean de Chépy (TULLINS)



 

Bonne nouvelle : le Domaine Saint Jean de Chépy, à Tullins, qui n'a pas pu organiser ses traditionnelles portes-ouvertes le 1er Mai en raison du confinement, profite du report des mariages pour vous accueillir tous les samedis du mois de Juillet, de 11h à 18h ! 

Voilà 4 fois plus d'occasions de (re)découvrir et profiter de ce lieu magique que j'ai déjà pu vous proposer plusieurs fois à la visite ces dernières années... et 
évidemment je ne pouvais pas manquer l'occasion d'y organiser quelques visites durant ces ouvertures exceptionnelles ! 

Ainsi, chaque samedi de juillet, je vous propose : 

     - A 11h15 : La présentation (en salle) du Domaine St Jean de Chépy, son histoire et son évolution au fil des siècles, avec, bien sûr, une visite de la fameuse voûte céleste du XVIIème siècle en conclusion.
       
(Tarifs : 8€/adulte, 4€/enfant 6-12 ans, Gratuit - de 6 ans)

     - A 14h30 : La présentation du Chant des Sculptures, véritable musée d'art contemporain à ciel ouvert installé sur une partie des 10 hectares du parc qui entoure la demeure. 
       (Tarifs : 8€/adulte, 4€/enfant 6-12 ans, Gratuit - de 6 ans)


BON PLAN :


Tullins saint jean de chepy assiette produits locauxA midi, une petite restauration autour de produits locaux, est proposée par le domaine :
 https://domaine-chepy.mon-restaurant.click/

Vous pouvez ainsi passer toute la journée au domaine pour profiter pleinement des lieux, et si vous souhaitez suivre les deux visites, profitez de l'OFFRE DUO : Voûte Céleste + Chant des Sculptures, à seulement 12€/Adulte, 6€/Enfant 6-12 ans et toujours gratuit pour les moins de 6 ans !

D'autres animations seront également proposées, notamment autour du bien être : séances de yoga, ateliers parents/enfants... tout le programme en un clic !

 

INFORMATIONS IMPORTANTES ET RESERVATIONS : 

L'épidémie de Covid-19 n'étant pas tout à fait terminée, il est demandé aux participants de bien vouloir venir "masqués", afin que chacun puisse profiter des visites en toute sécurité.

Le nombre de places pour mes visites étant limité, il est également obligatoire de reserver votre venue en ligne

 

 


LE DOMAINE SAINT JEAN DE CHEPY, EN BREF : 


- Un patrimoine préservé, avec une ancienne maison forte qui remonterait au XIIIème siècle, une ancienne orangerie récemment restaurée, une turbine hydroélectrique... 

- Un joyau bien caché dans l'une de ses tours : une mystérieuse et sublime voûte céleste du XVIIème siècle

- Un parc de 10 hectares, abritant le 1er refuge biodiversité LPO "entreprise" de la région, l'Oasis bleue et son rucher... calme et sérénité au rendez-vous ! 

- Un musée d'art contemporain à ciel ouvert, "Le Chant des Sculptures", créé il y a plus de 10 ans, et s'enrichissant chaque année au fil des symposiums de sculpture organisés par l'association Art Chépy, offrant aujourd'hui plus de 60 oeuvres à admirer dans un cadre naturel et exceptionnel !

 

Tullins - Saint-Jean de Chépy - Voute céleste

Saint-Jean de Chépy - Le chant des sculptures Saint-Jean de Chépy - Le chant des sculptures

 

 

 

Domaine Saint Jean de Chépy - Plan du chant des sculptures en 2018

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : Les Jardins Secrets, à VAULX (Haute-Savoie)



Entrée des Jardins Secrets

Le billet-découverte se met à l'heure d'été, avec des idées de sortie dans notre région pour ceux qui ne peuvent pas encore partir loin en vacances... parce que parfois, pas besoin d'aller très loin pour "voyager" ! ;-) 

On commence donc avec un lieu agréable à parcourir l'été, qui vient juste de réouvrir ses portes : les Jardins Secrets, en Haute-Savoie !
A l'occasion de leur réouverture, ils ont publié une petite vidéo promo que voici :



Ceux qui me suivent sur facebook, se souviennent peut-être que j'y étais il y a quelques temps déjà, j'avais partagé une photo de mon "retour" sur ces lieux qui furent les premiers où j'ai véritablement guidé (après une 1ère approche du guidage aux Secrets d'Antésite à Voiron), c'était durant l'été... 2008 !


Profitant de repérages que je faisais au Château de Montrottier, je me devais de venir faire un coucou à Alain, Nicole et leur fille Myriam, créateurs de ce petit paradis perdu que sont les Jardins Secrets... jardins qui ont bien évolué depuis que je les avais quittés !

Les jardins secrets



LES JARDINS SECRETS, QU'EST-CE QUE C'EST ?

Les Jardins Secrets sont avant tout l'oeuvre d'un couple, Alain et Nicole MOUMEN, qui achète une vieille ferme perdue à Vaulx, en 1980, et s'y installe avec leurs trois filles adolescentes : Leïla, Myriam et Sonia. Après la restauration progressive de la ferme, Alain commence à aménager le terrain qui l'entoure, et embarque sa famille dans la réalisation de jardins architecturés où se mêlent les plantes et les fleurs, bien sûr, mais aussi tourelles, galeries, fontaines, sculptures... un monde surréaliste prend forme !

Jardins Secrets - Fleurs, décors, architecture...


Les inspirations sont multiples, Alain et Nicole se nourrissant de leurs voyages, et les matériaux sont variés : bois, mortier de chaux, cuivre, calcin, pierres...

Ces drôles de jardins apparus en pleine campagne attirent et séduisent rapidement les curieux, à tel point que la famille décide alors d'en ouvrir les portes au public, en 1994 : depuis, les visiteurs voient grandir et évoluer les jardins... car évidemment Alain et Nicole ne se sont pas arrêtés, loin de là, leur créativité fonctionne à plein régime, pour le plus grand bonheur des curieux qui osent franchir la porte de leurs jardins !



ET SI VOUS VISITIEZ, VOUS AUSSI ?

C'est parti pour une petite visite virtuelle, pour vous donner envie d'y aller !

 

Jardins secrets : fleurs, décors, architecture... 

Dès l'entrée, fleurs, architecture et décors s'entremêlent... ça donne le ton !

Jardins Secrets - Des jardins architecturés

La déambulation proposée nous fait longer de magnifiques arcades sur notre droite, qui laissent entrevoir le superbe Jardin de Curé, lui donnant des allures de cloître !

Jardins Secrets - Le jardin de curé

Sur la gauche, c'est le Jardin Délice qui s'offre à nous, avec son grand bassin parfait pour une pause goûter rafraîchissante à la fin de la visite, avec les célèbres beignets et le thé à la menthe d'Alain, qui ne manquera pas de partager avec vous ses innombrables anecdotes à propos de ses jardins !

Jardins Secrets - Le jardin Délice

Mais pour le goûter on va patienter un peu, d'abord, direction la salle de projection, pour un petit film de présentation.
Au passage, ne jamais oublier de lever la tête, il y a des choses à observer... PARTOUT ! 


Jardins Secrets - De nombreux espaces de détente...

Jardins Secrets - N'oubliez pas de lever les yeux des décors se dévoilent partout !

Jardins Secrets - Salle de projection

Pour la petite anecdote, lorsque je guidais ici en 2008, cette salle de projection était... l'accueil et la boutique des jardins !
Depuis une nouvelle boutique a fait son apparition, ce qui a permis d'aménager cette salle de projection pour raconter au public l'histoire des jardins.
La visite peut maintenant débuter, et elle démarre avec la Cour du Marronnier et la Ferme, où tout a commencé...

Jardins Secrets - La ferme où tout a commencé !

Jardins Secrets - La cour du grand marronnier

A l'intérieur, les ambiances sont variées, avec une première pièce dédiée à la campagne...

Jardins Secrets - A l'intérieur de la ferme, la campagne

Puis une chambre aux tons provençaux...

Jardins Secrets - A l'intérieur de la ferme, la chambre provençale

L'Apothicairerie est une petite pétite inattendue ! 

Jardins Secrets - A l'intérieur de la ferme, l'apothicairerie.

La chambre autrichienne est tout aussi "boisée" ! 

Jardins Secrets - A l'intérieur de la ferme, la chambre autrichienne

Il est temps de ressortir et d'aller découvrir les Jardins... à commencer par celui de l'apothicaire : 

Jardins Secrets - Le jardin de l'apothicaire vu de la cour du marronnier

La Cour des Calades qui suit, est un bel exemple de travail en famille :

Jardins Secrets - La cour des calades

De là vous avez un aperçu sur les Loges de la Folie, qui sont devenues l'emblème des Jardins Secrets, est-il besoin de préciser pourquoi ?! ^^

Jardins Secrets - Les loges de la folie

Sans doute l'un des plus beaux espaces des jardins !
Partons maintenant en voyage...


Jardins Secrets - Le salon aux étoiles

... avec le Salon aux étoiles ! 
Il s'ouvre sur un autre espace inattendu : la piscine familiale ! 


Jardins Secrets - La piscine réservée aux propriétaires des lieux

Si vous souhaitez voyager encore un peu, allez jeter un oeil au salon marocain, là bas au bout de la piscine, sur la droite...

Jardins Secrets - Le salon marocain

Avant de ressortir dans les Jardins, ne manquez pas de visiter la discrète petite chambre bleue !


Jardins Secrets - La chambre bleue

Une dernière touche orientale avant de sortir ? Il suffit de demander, bienvenus en Inde...


Jardins Secrets - Le salon indien

Aller, il est temps de retourner aux Jardins à présent...

Jardins Secrets - Le jardin des lyres

Le Jardin des Lyres vous offre la musique de ses quatre fontaines... puis pour la suite, empruntez la galerie des moucharabiehs !

Jardins Secrets - La galerie des moucharabiehs

Que de bois travaillé !
Ne manquez pas, sur la gauche de cette galerie, de jeter un oeil sur le Salon des Babouches !


Jardins Secrets - Le salon des babouches

Celui-ci vous offre une fenêtre sur l'avenir des Jardins : ici, la créativité d'Alain nous prépare de belles surprises... 
Reprenons la galerie, puis l'allée et... oh ! 


Jardins Secrets - Le jardin de curé et l'Isle joyeuse

Regardez sur la droite, nous voilà dans le jardin de curé, aperçu en début de visite !
Le traverser permet de rejoindre l'une des dernières créations d'Alain, l'Isle Joyeuse, qui était encore en construction lorsque je guidais aux Jardins en 2008 !
Allons-y !


Jardins Secrets - L'Isle joyeuse

Du bois, des luminaires, et le tout cerné par des douves, qui dans l'imaginaire d'Alain devaient être en eau, mais la réalité est plus délicate... nul doute qu'il trouvera une autre manière de mettre en valeur son île !

Jardins Secrets - Retour au jardin Délice

Nous revoilà au Jardin Délice, il est temps de succomber à un petit thé à la menthe accompagné de son beignet, non ? ^^

Jardins Secrets - Le salon de thé/restaurant

Vous pouvez prendre le thé au jardin, ou au salon de thé, qui, l'été, est aussi la salle de restaurant des Jardins Secrets !
Et voilà, il est temps de repartir... 

Jardins Secrets - Au revoir les jardins secrets, à une prochaine !



Mes photos datent de 2017, il y a donc sans doute eu encore un peu de changement, mais j'espère que cette visite virtuelle vous a plu ?!

Si elle a éveillé votre curiosité, alors foncez visiter en vrai, car les photos ne rendent pas justice à ces 7000m2 de jardins aménagés, vous manquez de multiples détails, les décors, le bruit de l'eau, l'odeurs et les couleurs des fleurs... et puis, surtout, sur place vous découvrirez un dernier jardin, l'un des plus beaux, le Jardin Andalou, que je ne vous ai pas montré ici !
(Oui bon en fait la vrai raison de son absence de cette visite virtuelle, c'est qu'avec le nouveau sens de visite, attiré par l'Isle Joyeuse que je ne connaissais pas, j'ai complètement oublié le Jardin Andalou... il va falloir que j'y retourne du coup !) 




INFOS PRATIQUES POUR ORGANISER VOTRE VISITE EN 2020 :

Jours et horaires d'ouverture :

6 juin - 5 juillet => Samedi et dimanche : de 13h30 à 18h30

6 juillet - 30 août => Tous les jours : de 10h à 18h30
Restauration légère à midi jusqu'au 23 août

31 août - 25 octobre => Du lundi au vendredi : de 14h à 17h30 / Samedi et dimanche : de 13h30 à 18h

En raison des mesures sanitaires particulières, il est conseillé de réserver vos places en ligne.

Tarifs :

Plein tarif : 8,50 € 
Tarif réduit (personne en situation de handicap, étudiant, chômeur, jeune de 12 à 18 ans…) : 7 € 
Enfants de 4 à 12 ans et personnes à mobilité réduite : 4,50 € 
Moins de 4 ans : gratuit 

Pack famille : 24€ (2 adultes + 2 enfants de 4 à 12 ans).

Accès :

J'espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à visiter ces jardins... et si vous cherchez un guide, vous savez où me trouver !!! ;-)


Steve, votre guide de poche !

 

 

Jardins Secrets - Des points de vue variés...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : Le char processionnel de La Côte Saint-André


Alors que le déconfinement est prévu pour demain, pour votre guide de poche, le retour sur le terrain n'est pas pour tout de suite, entre l'annulation de tous les groupes, l'annulation des prestations commandées par les musées départementaux, ou encore le report d'autres prestations commandées par les collectivités locales...

En attendant d'y voir plus clair, je poursuis mes petits billets-découverte, pour garder un lien avec vous... ainsi qu'avec l'Histoire et le Patrimoine !

Aujourd'hui, je voudrais vous parler d'un "objet" que j'évoque durant mes visites guidées de La Côte Saint André : le char processionnel.

 

Char processionnel de La Côte Saint André

C'est en 1888 que ces vestiges furent retrouvés dans la plaine de la Bièvre, sur le territoire communal de La Côte Saint André où je guide régulièrement.
L'archéologue Déchelette, dans son Manuel d'Archéologie publié en 1924, décrit la découverte dont il a recueilli les témoignages : 


"En 1888, des ouvriers travaillant à extraire les pierres amoncelées composant une sorte de tumulus situé au mas de Garchat, dans la plaine de Bièvre, à 4.500 mètres au Sud du bourg de La CôteSaint-André, rencontrèrent quatre roues en bronze fondu et des débris de tôle de même métal. Les roues reposaient sur le sol, trois en arrière sur une même ligne droite de 1 m. 50 de longueur et la quatrième en avant, à environ 2 mètres des premières... Aucun reste du timon n'a été recueilli... Avant de rencontrer les roues, les ouvriers avaient mis au jour (des débris que l'on prit) pour la caisse du char, mais... (qui)... sans aucun doute... constituent la plus grande partie d'une situle tronconique dont la hauteur ne devait pas être inférieure à un mètre et qui rappelle entièrement par sa forme et sa technique certains vases de la fin de l'âge du Bronze et du commencement du premier âge du Fer découverts dans divers pays d'Europe."

Le lieu de la découverte évoqué, le mas de Garchat, correspond aujourd'hui, à la Zac du Rival, où une rue rappelle d'ailleurs la trouvaille archéologique.

D'ailleurs plus récemment d'autres vestiges plus récents ont pu être retrouvés sur cette zone, des traces d'occupation du début du Moyen Âge... mais revenons à notre char processionnel, qui est LA trouvaille exceptionnelle du site.

C'est le poids des 4 roues retrouvées (entre 10 et 15 kg chacune !), mais aussi leur décor particulier, qui laissent à penser, depuis leur découverte, qu'il ne pouvait s'agir d'un simple char de transport, ou même d'un char de combat, mais bel et bien d'un char processionnel. Si elles étaient plutôt bien conservées, il a fallu, à partir des débris qui les accompagnaient, reconstituer le seau, et un bassin.

 

La Côte Saint André - Débris du sceau du char processionnel avant restauration

La Côte Saint André - Débris du bassin accompagnant le char processionnel

La Côte Saint André - Fond du sceau du char processionnel

Le fond du seau (et le bas de la paroi) et le seau lui même ont d'ailleurs été reconstitués séparemment, permettant de voir plus précisément les détails des 17 cornières de renforcement du fond du sceau.

Comme vous l'avez lu plus haut, lors de la découverte des vestiges, 3 roues ont été retrouvées alignées sur 1,5m, et la 4e plus isolée deux mètres devant... on peut donc aisément penser que le char se présentait peut être ainsi : 

La Côte Saint André - Reconstitution du char selon l'emplacement des trouvailles

2x2 roues, 3+1 roues... difficile à dire, je n'y étais pas, nous n'étions pas là il y a environ 2700 ans, lorsque ce char processionnel était utilisé ! 

Ce qu'il faut par contre retenir, c'est que l'on a là un ensemble exceptionnel, car jamais ailleurs en Europe, n'ont été retrouvés ensembles roues ET seau : à Stade (près de Hambourg), ont été retrouvées des roues, et en Toscane, le seau de Vetulonia... mais c'est chez nous, à La Côte Saint-André, que les deux réunis ont été retrouvés ! Petite fierté locale... même s'il faut aujourd'hui se rendre à Lyon pour admirer cette pièce archéologique exeptionnelle, parmi toutes celles qui composent aujourd'hui les collections du Musée gallo-romain.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les analyses archéologiques plus poussées publiées par Gabriel Chapotat, archéologue de renom dans la région. Les photos des débris en sont d'ailleurs tirées, mais d'autres y sont présentées.

En espérant que ce billet vous aura plu, je vous dis à la semaine prochaine, pour un billet-découverte qui nous emmenera à nouveau à l'autre bout du monde ! Un petit indice, ce sera de nouveau sur une île, mais bien plus chaude que l'Islande... je n'en dis pas plus ! ;-)

Votre guide de poche, Steve

 

 

Char processionnel de La Côte Saint André

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : Le Jardin Rosa Mir (LYON)


Jardin Rosa Mir

Avec l'arrivée du printemps, les jardins se réveillent... y compris en ville !
Celui que je vous propose de (re)découvrir ce soir se trouve à Lyon, c'est un lieu insolite de la Croix Rousse, qui aurait dû réouvrir ses portes en ce mois d'avril, mais le Covid-19 étant passé par là, il faudra patienter un peu... alors en attendant, suivez moi pour une visite virtuelle !

Jardin Rosa Mir

Jardin Rosa Mir Jardin Rosa MirJardin Rosa Mir

Ce jardin surprenant a été créé par Jules Senis (1913-1983), réfugié de la guerre d'Espagne, et artisan maçon-carreleur. Durant les 20 dernières années de sa vie, il a voulu créer un jardin "extraordinaire", dédié à sa mère Rosa Mir Mercader, ainsi qu'à la Vierge Marie.

Jardin Rosa Mir - La chapelle dédiée à la Vierge Marie

Jardin Rosa Mir - L'autel de la Vierge Marie

Jardin Rosa Mir - Chapelle Vierge Marie Jardin Rosa Mir - Une des allées partant de la chapelle

 

Jardin Rosa Mir - Drôle d'architecture

Cailloux, coquillages et végétation se mêlent pour crééer structures et motifs originaux, vous transportant dans l'univers de l'artiste et, l'espace d'un instant, on oublie totalement qu'on est en plein Lyon !

Jardin Rosa Mir - Cailloux et coquillages

Jardin Rosa Mir - Des motifs originaux

Jardin Rosa Mir - De drôles de structures Jardin Rosa Mir - Empilement de cailloux

Jardin Rosa Mir - Corniche de coquillages

En ressortant, n'oubliez pas de prendre le petit escalier, il mène à une petite plateforme qui permet de voir de haut ce jardin insolite, on voit bien ainsi qu'il n'occupe que le petit espace d'une simple cour intérieure de la Croix Rousse ! Et pourtant, ces quelques mètres carrés concentrent vingt ans de création et de travail !

Jardin Rosa Mir - Vue d'en haut

Jardin Rosa Mir - Vue d'en haut

Jardin Rosa Mir - Vue d'en haut

La taille du jardin conditionne les visites à un maximum de 15 personnes simultanément, ce qui évidemment engendre un peu d'attente... mais cela vaut le coup ! Je n'avais pu faire qu'une visite très rapide en 2018, mais nul doute que j'y reviendrai pour une observation plus approfondie de tous ces décors, qui ont su séduire mes clients tout autant que moi ! 

INFORMATIONS PRATIQUES : 

L'entrée est gratuite, et le jardin est ouvert d'avril à octobre, tous les samedis de 14h à 17h30 ! Evidemment cette année il faudra patienter un peu pour la réouverture...


La ville propose aussi une visite virtuelle en attendant : CLIQUEZ ICI !

C'est
l'Association des amis du Jardin de Rosa Mir, créée du vivant de Jules Senis, qui veille à la sauvegarde de ce lieu magique, situé au 87 Grande Rue de la Croix Rousse :

 

Ayant adoré ce lieu, je me suis dit qu'il ferait un beau billet-découverte... j'espère donc que cette visite virtuelle originale vous aura plu ! 

A très vite pour d'autres découvertes !


Votre guide de poche, Steve.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : Le site internet hberlioz.com

 

Le billet découverte de ce dimanche sera rapide, un petit clin d'oeil à Hector Berlioz, disparu il y a 151 ans, jour pour jour , le 8 Mars 1859 !

Du coup je me suis dit que c'était l'occasion de partager avec vous un site à ne pas manquer lorsqu'on s'intéresse à ce grand compositeur : hberlioz.com

 

Site hberlioz


Créé et tenu depuis 1997 par un duo de passionnés, Michel Austin et Monir Tayeb, par ailleurs mécènes du Musée Hector Berlioz, ce site est une véritable Bible ! 
Vous y trouverez une multitude de renseignements sur la vie de l'artiste, sur ses oeuvres, ses écrits, sa famille, ses amis, ses contemporains... 
Plus qu'un site internet patrimonial, c'est un véritable recueil vivant de tout ce qui attrait à l'artiste, mis à jour très régulièrement, chaque semaine, au fil des découvertes, des transcriptions de lettres ou autres écrits effectués par les créateurs du site.


Un portail incontournable sur lequel je me rends évidemment très souvent pour enrichir mes visites et conférences, et je remercie encore ici Michel et Monir de me permettre d'utiliser régulièrement quelques-unes de leurs illustrations. Le petit plus ? Le site est bilingue, assurant ainsi le rayonnement de l'oeuvre d'Hector Berlioz au delà des frontières françaises... comme autrefois !

Bonne visite sur le site et, à dimanche prochain pour un nouveau billet-découverte, et RDV le Dimanche 5 Avril 2020, à 15h30, pour la prochaine visite guidée gratuite du Musée Hector Berlioz ! ;-)


Votre guide de poche, Steve

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~