Madère

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : Randonnée du Pico do Arieiro au Pico Ruivo, à Madère (PORTUGAL)


Le temps passe si vite... nous voici déjà le 1er dimanche de Novembre ! 
Et comme chaque 1er dimanche du mois, un petit billet-découverte pour vous embarquer à l'autre bout du monde, histoire d'échapper à la fraicheur et à la grisaille omniprésente en ce moment.

Aujourd'hui, c'est à Madère que je vous emmène.
Oui, je vous y ai déjà emmené en Mai, pour vous faire découvrir la Pointe de Sao Lourenço, et ses paysages côtiers magnifiques. Mais cette fois-ci, c'est à l'intérieur des terres que je vous emmène, pour faire l'ascension du plus haut sommet de l'île, le Pico Ruivo, qui culmine à 1862m ! 



Bon évidemment on ne part pas de la côte, mais d'un autre haut sommet, le Pico do Arieiro (1817m), 3e montagne de l'île. Déjà de là la vue est plutôt sympa sur les reliefs environnants, et l'océan, comme vous pouvez le voir sur cette petite vidéo (n'oubliez pas d'activer la HD !) :



Et quelques photos :

Madère - Départ du Pico do Arieiro

Madère - Départ de la verada do Pico do Arieiro

Madère - Au départ du Pico do Arieiro

Le début de la randonnée est plutôt tranquille, mais très vite, plusieurs arètes rocheuses s'enchaînent, avant et après le belvédère Ninho da Manta (qui veut dire "nid de la buse"... mais je n'en ai pas vu lors de mon passage il y a maintenant 3 ans !).

Madère - Cordillère montagneuse centrale

Madere - Arète rocheuse après le belvédère Ninho da Manta

A différents endroits, on pourrait avoir le vertige mais le site est vraiment bien aménagé, à tel point qu'on se croirait (presque) dans un (très) grand jardin plutôt qu'en haute montagne. Nous pouvons admirer entre les nuages la vallée de Faja da Nogueria, Sao Roque do Faial et une grande partie de la cordillère montagneuse centrale. Ascensions et descentes abruptes s'enchaînent, toujours avec de superbes vues sur les montagnes environnantes.

Madere - Arète rocheuse vertigineuse

Parfois le sentier, plutôt que de grimper sur un pic, le traverse, grâce à plusieurs tunnels aménagés, certains font plusieurs dizaines de mètres de long. En bon touriste, traversons les dans le noir, puisque nous n'avons pas pris de lampe torche ! Et entre deux tunnels, ne pas oublier d'observer tout autour de soit, la faune locale est parfois toute proche...

Madère - Tunnel du Cap do Gato

Madère - Rencontre avec la faune locale

Madère - Tunnel du Pico das Torres

Pour contourner le Pico das Torres, il faut ensuite enchaîner plusieurs passages à flanc de falaises, et des escaliers... particuliers :

Madère - Passage étroit en bord de falaise  Madère - Escalier métalliqueMadère - Escalier taillé dans la roche

 

Vous êtes fatigués ? Ce n'est pas encore tout à fait terminé !
Il nous faut encore traverser toute une zone étrange où les arbres semblent tous morts...
Madère - Chemin aux arbres morts, ambiance étrange !

Madere - Arbres morts ?

Madère - Et avec un peu de brume... c'est encore plus beau !

Madère - La brume nous rattrape !

Aller courage, encore 500m et... nous voici au sommet du Pico Ruivo, le "toit de Madère", à 1862m d'altitude ! Avec une vue exceptionnelle sur les environs : 

Madère - Vue du sommet du Pico Ruivo

Madère - Vue du sommet du Pico Ruivo

Madère - Vue du sommet du Pico Ruivo

Madère - Vue du sommet du Pico Ruivo

Même à cette haute altitude, les coccinelles semblent se plaire... !

Madère - Coccinelles

Madère - Vue du sommet du Pico Ruivo

Après une petite pause casse-croûte, il est temps de repartir, car la brume remonte et envahit bientôt tout le sentier... au point de terminer, sur le retour, en plein brouillard sur les arètes : l'avantage, pour ceux qui ont le vertige, c'est qu'au moins, ils ne voient plus le vide... ! 

Madère - Retour dans la brume


Et voilà, vous venez d'effectuer un peu moins de 10 kms en quelques secondes, alors qu'il m'aura fallu près de 5h, pour le faire en "live", il y a déjà... 3 ans !
J'espère que cette petite randonnée virtuelle à Madère vous aura plu, et je vous dis à tout bientôt pour d'autres billets-découvertes... plus ou moins lointains !

 


Steve, votre guide de poche !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 

 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°62 : La pointe de Sao Lourenço, à Madère (PORTUGAL)


Nous voici le 1er dimanche de Mai, et qui dit 1er dimanche du mois, dit petit billet-découverte à l'étranger !
Souvenez vous, depuis Janvier, je vous ai emmené en Islande, au Sri Lanka, au Sénégal, en Tunisie... aujourd'hui, direction Madère !

Carte Madère

Cette petite île portugaise est située en Atlantique, au large des côtes marocaines. Elle est surtout connue pour ses jardins botaniques, son vin et ses superbes paysages (et c'est accessoirement l'île natale du footballer Ronaldo, pour les amateurs !).
Aujourd'hui, je voudrais donc vous embarquer pour une randonnée virtuelle sur la Pointe de Sao Lourenço, à l'extrêmité Est de l'îe !

Avec ses paysages escarpés, entre falaises et rocs immenses, alternant roches volcaniques rouges, ocres et noires, c'est une balade incontournable lors d'un séjour sur l'île. Enfin balade... il y a tout de même plusieurs heures de marche au programme ! Mais parce que je suis un guide trop sympa, je vais vous faire découvrir ces sublimes paysages sans effort depuis chez vous... grâce à quelques photos prises en 2015 non sans transpirer un peu ! Suivez moi... !

Madère - La pointe de Sao Lourenco - Objectif : atteindre la pointe tout au bout !

Objectif : atteindre la pointe, tout au bout ! Très vite, les premiers reliefs apparaissent...

Madère - La pointe de Sao Lourenço - 1ers reliefs

... et les premières falaises aussi ! Aussi bien au sud...

Madère - La pointe de Sao Lourenço - 1ères falaises

... qu'au nord !

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Falaises nord

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Des roches colorées

Les couleurs de l'eau et des roches, changeantes avec le soleil jouant à cache cache avec les nuages, subliment les lieux et permettent de faire de superbes photos :

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Des rochers immenses... Madère - La pointe de Sao Lourenço - Des falaises abruptes...Madère - La pointe de Sao Lourenço - Des falaises abruptes

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Jeux de lumière sur le parcours

Et même quand le temps se gâte (la météo peut changer trèèèèèèès rapidement sur une île comme Madère), cela rend les paysages encore plus majestueux :

Madère - La pointe de Sao Lourenço - A l'arrière le temps se gâte, la météo change très vite à Madère !

Après chaque petit sommet, on pense être arrivé... et non, pas encore ! Il faut poursuivre, et passer sur des crètes plus étroites, donnant vue sur d'autres abruptes falaises, battues par les rouleaux de l'océan.

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Des passages étroits

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Des falaises partout !

Un petit coup d'oeil en arrière : on en a fait du chemin !

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Petit coup d'oeil sur le chemin parcouru

Mais ce n'est pas terminé, il faut encore grimper le Pico do Furado :

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Dernière ascension le Pico do Furado

De là haut, s'offre une belle vue dégagée sur les derniers îlots rocheux de la pointe de l'île, inaccessibles à pied, et à l'horizon se détachent les îles Desertas et Porto Santo, qui appartiennent à Madère... 

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Panorama dégagé sur la pointe de l'île, inaccessible à pied

On ne peut pas aller plus loin, la balade est donc terminée ! Enfin pas tout à fait... il faut la refaire dans l'autre sens désormais ! Mais bon ça va, de chez vous le retour est rapide... ! ;-)

Madère - La pointe de Sao Lourenço - Et voila la balade est terminée, enfin pas tout à fait il faut la refaire dans l'autre sens maintenant !



A très bientôt pour un nouveau billet-découverte, en espérant que cette "rando-virtuelle" à la découverte des paysages de Madère vous aura plu !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~