Sites naturels

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE : La lagune glaciaire de Jökulsarlon, en ISLANDE


Chaque 1er dimanche du mois, j'essaie de vous embarque pour une excursion virtuelle à l'autre bout du monde, dans un pays que j'ai eu la chance de visiter ces dernières années, que ce soit lors d'accompagnements, ou lors de voyages personnels.

En ce premier dimanche du mois de juillet, après deux bonnes semaines de grosses chaleurs, je vous invite à venir vous rafraîchir au pays des glaçons : l'Islande !

Direction la lagune glaciaire de Jökulsarlon.

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon

Une petite vidéo vous parlera peut être un peu plus... attention, ça "décoiffe" un peu :

Imaginez-vous bien que ce vent que vous entendez est GLACIAL ! Et même avec plusieurs couches de vêtements chauds sur le dos, vous le sentez passer... !

La lagune glaciaire de Jökulsarlon se situe à l'Est de l'île :

 

Comme on peut le voir sur les cartes, elle est issue du glacier Vatnajökull, le plus grand glacier européen ! On ne pourra donc pas trouver mieux pour vous rafraîchir ! :)

Le site de Jökulsarlon est particulièrement connu, c'est un des sites emblématiques de l'Islande, et pour cause : c'est ici que de gros icebergs, détachés du glacier Vatnajökull, commencent à fondre et forment un immense lac, sur lequel ils dérivent : 

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs à la dérive

Là encore peut être qu'une vidéo sera plus parlante, et vous rafraîchira davantage, au son du vent glacial qui régnait lorsque j'y étais !

Certains blocs s'échouent sur les rives de ce lac, l'occasion de faire quelques photos originales... votre guide de poche ne s'en est pas privé évidemment ! Il faut dire qu'on se sent un peu le "roi du monde" ici, dans l'immensité de ce paysage glacial, avec personne ou presque à l'horizon... !

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs échoués

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Votre guide de poche s'improvisant roi des glaciers (ça se voit que j'ai froid ?!)

(Oui, j'ai froid !).

Il ne faut pas hésiter à se balader le long de la berge du lac, afin de trouver les plus beaux icebergs, ceux qui ont partiellement fondus et pris une forme digne d'une sculpture, ou encore ceux qui ne sont pas blancs, mais plutôt d'un bleu turquoise ou plus foncé ! La météo n'était pas vraiment avec nous, puisque nous n'avons pas eu de soleil sur ce site (on voit sur les photos qu'il éclaire bien le glacier par contre), donc mes photos ne sont pas aussi jolies et époustouflantes que dans les guides touristiques, mais tout de même, nous avons réussi de belles prises !

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs (détail)

Islande - Lagune glaciaire de Jökulsarlon - Icebergs bleus

Remarquez que le vent glacial est toujours là !

Pour les blocs qui n'ont pas totalement fondu, ou ceux qui ne se sont pas échoués sur les berges du lac, la dérive continue plus à l'Est. En effet, la côte étant toute proche, un petit passage leur permet de rejoindre l'Océan Atlantique !

A eux la liberté... à moins qu'ils ne soient repoussés par les flots de l'océan et ne viennent s'échouer sur la plage de sable noir juste après l'embouchure, une plage devenue la "plage de diamant", du fait de ces nombreux petits blocs blancs scintillants au soleil sur le sable noir. Même s'ils n'ont pas scintillé lors de notre passage, le spectacle reste remarquable et l'on devine ce que cela doit donner par beau temps :

Islande - Embouchure de la lagune glaciaire de Jökulsarlon

Islande - Plage de diamant de Jökulsarlon

Je terminerai par une dernière petite vidéo, prise juste avant le pont qu'on voit ci-dessus (seule "trace" de la présence humaine...!), au niveau de l'embouchure du lac, là où les icebergs se "stockent" avant de se déverser dans l'Océan Atlantique... en prenant un peu de hauteur on a une vue d'ensemble du lac, de la langue glacière à l'arrière ainsi que le glacier lui même ! L'occasion de prendre quelques dernières bourrasques de vent glacial !



Voilà, je m'arrête là ! J'espère que ce billet-découverte vous aura plu, et qu'il vous aura été rafraîchissant !

Pour ma part je vous dis à très vite sur le terrain pour mes prochaines "vraies" visites qui seront sans doute un peu plus "chaudes", et pour ceux qui resteront au frais chez eux, à bientôt pour d'autres visites virtuelles... ! ;-)

 

Steve VACHET, votre guide de poche !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 
 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°65 : La cascade de Skógafoss et la rivière Skógá, en ISLANDE


Chaque 1er dimanche du mois, le billet-découverte vous embarque dans la valise de votre guide de poche, pour une excursion virtuelle à l'autre bout du monde.
Ce soir, pour se rafraîchir un peu après cette semaine caniculaire en Rhône-Alpes, nous partons pour l'Islande et l'une de ses plus belles cascades : Skógafoss, et son bel arc en ciel !

Cascade de Skogafoss

Cela dit attention, l'arc en ciel dépend bien sûr de la météo, et la première fois que je m'y suis rendu, comment vous dire... c'était plutôt comme çà : 

Cascade de Skogafoss (9 mai 2015)

Certes cela reste magnifique et impressionnant à la fois, mais sous la grisaille et le froid, autant vous dire que j'étais un peu déçu de ne pas pouvoir faire LA photo. Heureusement, deux jours plus tard, en repassant par là après avoir exploré l'est de l'île, le soleil était au rendez-vous, tout comme l'arc en ciel... et les photos sont tout de suite plus sympas non ?!

Cascade de Skogafoss (11 mai 2015)

Cascade de Skogafoss avec arc en ciel (11 mai 2015)

Cascade de Skogafoss

Située dans la partie sud de l'Islande, à quelques 150 kilomètres à l'est de la capitale Reykjavik (et à une trentaine de kilomètres à l'est des cascades de Seldjalandsfoss et Gljùfrafui dont je vous ai déjà parlées en Janvier)Skógafoss est l'une cascades les plus connues de l'île. Située sur la rivière Skógá qui lui donne son nom (car en Islandais "foss" = cascade, donc "Skógafoss" = cascade de Skógá), elle offre une chute vertigineuse de 62m de haut ! Si c'est déjà impressionnant vu d'en bas, il est également possible, pour les plus courageux, de grimper plusieurs centaines de marches pour atteindre un petit belvédère qui permet de dominer la chute :

Cascade de Skogafoss (escalier et belvédère)

Escalier menant au belvédère au dessus de Skogafoss

Skogafoss vu d'en haut et... sous la neige !

Panorama Belvédère Skogafoss

Bon malheureusement j'ai fait cette ascension lors de mon premier passage, donc sous la grisaille, le froid et même... la neige ! Néanmoins, pas découragés pour autant, nous avons poursuivi la balade sur les hauteurs, ce qui permet de remonter la rivière Skógá et ses différentes petites cascades bien plus modestes mais tout aussi jolies. Il faut imaginer ces paysages lorsque la végétation renaît, bien verte, au cours de l'été... car là, avec la météo pourrie que l'on avait, c'était bien moins coloré !

Remontée de la rivière Skoga

Riviere Skoga en amont de Skogafoss

Plus on remonte le cours de la Skógá, plus on devine le long canyon qu'elle parcourt depuis les glaciers où elle prend sa source :

Canyon de la rivière Skoga

Quand on observe une vue aerienne sur Google Maps on se rend bien compte de ce long tracé sinueux que parcourt la Skógá depuis les glaciers :

Pour notre part, nous nous contenterons d'un aperçu lointain : la neige, le vent et le froid ne cessant pas, nous avons décidé de rebrousser chemin après un dernier coup d'oeil sur les montagnes au loin... un peu déçus par cette météo capricieuse, mais après tout, ça fait parti aussi du charme des lieux !

La rivière Skoga prend sa source dans deux glaciers mais nous ne remonterons pas jusqu'à eux !

Heureusement que deux jours plus tard, la météo était toute autre, et votre guide de poche a pu faire son touriste !

Votre guide de poche jouant les touristes à Skogafoss

J'espère que cette petite promenade virtuelle dans la fraîcheur islandaise vous aura plu, pour ma part... elle m'a donné envie de repartir à l'autre bout du globe ! Mais le prochain voyage n'est malheureusement pas pour tout de suite, car j'ai encore beaucoup de visites à assurer dans les prochaines semaines... alors à très vite sur le terrain !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°48 : La côte sauvage de Quiberon (MORBIHAN)




Après une visite virtuelle en Islande pour le 1er dimanche de l'année, retour en France aujourd'hui, pour un billet-découverte tout en photos : la belle côte sauvage de la presqu'île de Quiberon, dans le Morbihan, dans la partie sud de la Bretagne ! 
 


Car on part parfois à l'autre bout du monde, attiré par les cartes postales de paysages magnifiques... mais notre pays regorge de sites naturels tout aussi beaux ! A mes yeux la Côte sauvage de Quiberon où je suis parti en vacances en septembre 2017, en fait partie !

 

 

La côte sauvage de Quiberon s'étend sur 8 kms, de la Pointe du Percho au Château Turpault, c'est la côte ouest de la Presqu'île de Quiberon.
Plages et falaises s'alternent, pour des vues magnifiques sur l'océan... un paradis pour les amateurs de photos (et de graaaaaand air !).

  

Il y a de quoi se sentir tout petit... 

 

Il ne faut pas hésiter à fouiner un peu, et emprunter le chemin que s'est créé l'eau à travers la roche, cela donne de beaux points de vue !



  

Et voilà je vais m'arrêter là pour les photos, j'espère que ce grand bol d'air breton vous aura plu, et je vous dis à la semaine prochaine pour un nouveau billet-découverte, pour lequel nous reviendrons un peu dans notre belle région Rhône Alpes !

 




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
 

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°47 : Les cascades de Seljalandsfoss et Gljùfrafui, en ISLANDE

 

Après deux ans de billets-découverte dominicaux, c'est parti pour une 3e année, pour laquelle j'ai décidé d'innover un peu !
Jusque là dédiés la plupart du temps à des découvertes locales, dans le prolongement de mes visites guidées, j'ai décidé pour 2018 de voir un peu plus loin : le premier billet-découverte de chaque mois sera désormais l'occasion pour moi de partager ma passion du voyage et de vous embarquer pour une visite virtuelle à l'autre bout du monde, en vous faisant découvrir une contrée étrangère que j'ai eu la chance de visiter, en tant que touriste ou en tant que guide ou accompagnateur... il y a tant de belles choses à découvrir sur notre belle planète !


Globe terrestre

Et pour ce 1er billet 2018, c'est le touriste qui va parler !
En 2015, j'ai profité des ponts du mois de mai plus calmes pour mes visites, pour m'éclipser... en Islande ! Une destination 100% nature : c'est sans doute l'un des endroits les plus préservés sur la planète ! Bon c'est vrai qu'entre désert de roche, désert de lave et désert de glace... une grande partie de l'île est inhospitalière ! C'est pourquoi l'essentiel des quelques 335 000 habitants se concentrent à l'ouest, dans la capitale Reykjavik et ses environs (2/3 de la population du pays), laissant à Mère Nature tout le reste du territoire ou presque, comme on peut le voir sur cette carte avec le peu de routes qui traversent l'île !

 



Avec une densité de 3.2 habitants/km2, autant vous dire qu'une fois sortie de la capitale on ne croise plus grand monde en partant vers l'est... excepté sur les grands sites naturels fréquentés par les touristes !

C'est le cas par exemple de la Cascade de Seljalandsfoss : même si elle ne fait pas partie du fameux "Cercle d'Or" (3 sites incontournables proposés par la plupart des tours opérateurs proposant des séjours en Islande), elle fait partie des grands sites naturels que l'on retient lorsqu'on parle de l'Islande, et pour cause ! Elle offre une chute d'eau de 40m de haut ! Et, petite particularité : il est possible, grâce à un petit sentier, de passer derrière pour faire le tour du bassin dans lequel elle se jette... mais attention, douche assurée !





Au fil des saisons, les couleurs sont très variables. Et parfois, le site change totalement d'apparence en quelques jours seulement, ce fut le cas lors de mon passage sur l'île.
Lors de notre premier arrêt à cette cascade, nous étions un peu déçus car la météo n'était vraiment pas clémente, comme vous le voyez sur les photos, entre pluie et grisaille/brouillard, même si la cascade était magnifique on était loin des paysages de carte postale pour faire de belles photos souvenirs...! Mais les abords du bassin encore glacés au pied de la cascade nous donnaient un petit aperçu de la cascade en hiver !




Deux jours plus tard, alors que nous revenions de notre traversée de l'île le long de la côte sud, le grand soleil et beau ciel bleu nous accompagnant, nous n'avons pas pu résister à l'envie de repasser par Seljalandsfoss... et nous avons bien fait : plus de glace, plus de brouillard, un temps parfaitement clair offrant un bel arc-en-ciel... magnifique spectacle naturel, un régal pour l'amateur de photo que je suis (vous avez par contre dans ce cas intérêt à avoir une bonne réserve de cartes mémoire !).

  

Bref, j'arrête là avec les photos car je pourrais en poster des centaines, car, vous l'aurez compris, j'ai adoré cette cascade de Seljalandsfoss !

Outre ce site magnifique, en longeant la falaise à gauche de la cascade, à quelques centaines de mètres, on aperçoit au dessus de la roche ce qui semble être une autre cascade... pourtant notre guide Michelin ne nous indique rien !

En se rapprochant, deux possibilités : grimper sur la roche via un petit escalier, ou passer à travers une petite fissure dans la roche, nous choississons le petit passage et là... surprise, on se retrouve au pied de Gljùfrafui ! 

 

 

Un lieu enchanteur à ne pas manquer lors de votre arrêt à Seljalandsfoss !

Ralala me replonger dans ces photos me donne envie de repartir... en plus il parait que l'été, le paysage change encore et se pare de verdure... il va falloir y retourner ! ;-)

Et vous, êtes-vous déjà allés en Islande ? Si oui quels sites avez vous vu ? Si non, il faut remédier à cela, car c'est un pays magnifique !

Pour ma part, si cela peut vous donner des idées pour organiser votre séjour en Islande, vous pouvez retrouver le parcours de mon "road-trip" effectué en 2015 sur notre blog voyage (ne faites pas attention à la mise en page le blog est en travaux!)
J'aurai par ailleurs l'occasion, à travers de prochains billets-découverte, de vous présenter plus en détails d'autres sites islandais incontournables... d'ici là, je vous glisse une dernière petite photo de Seljalandsfoss pour vous souhaiter une belle soirée !




 

A la semaine prochaine pour un nouveau-billet découverte inédit, pour lequel nous reviendrons en France... à très vite ! 

 


Votre guide de poche, Steve.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~