Vu à la TV !

6 Février 1968 : Cérémonie d'ouverture des Xème Jeux Olympique d'hiver à Grenoble

Le Schuss, 1ère mascotte des Jeux Olympiques !

 

Il y a 51 ans jour pour jour, le 6 Février 1968 à la même heure (16h10), s'allumait la vasque olympique des les Xème Jeux Olympiques d'hiver organisés par Grenoble ! Je vous propose de revivre cette cérémonie d'ouverture à travers quelques images et plusieurs vidéos d'archive.


Jo 1968 vasque et stade olympique

La première : l'allumage de la flamme olympique, par Alain Calmat, patineur artistique vice-champion olympique aux Jeux précédents à Innsbruck. Lors de la montée des 96 marches de l'escalier qui permettait d'atteindre la vasque qui allait accueillir la flamme (à 16h10 précise!), un micro retransmettait au public présent sur place les battements du coeur du sportif...! 
Petite anecdote qui casse un peu le mythe : il s'agissait en fait d'un enregistrement ! En effet, si vous écoutez bien dans la vidéo ci-dessous, le rythme est stable tout au long de l'ascension, alors que l'athlète est en plein effort ses pulsations sont très calmes ! Pour la petite histoire on avait bien prévu des "battements live", mais lors des essais le micro ne fonctionnait pas toujours... par peur qu'en pleine ascension le micro ne fonctionne plus, on a préféré assurer le show avec un playback !
Mais peu importe, le public et les téléspectateurs n'y ont vu que du feu, tout le monde fut conquis... les Xe JO d'hiver de Grenoble pouvaient commencer !

 

JO 1968 - Le Stade Olympique

              

Pour se localiser, ce grand stade d'inauguration de 60 000 places, qui fut construit exclusivement pour cette cérémonie d'ouverture des JO, fut démonté juste après ceux-ci, pour laisser place, dès 1972, à la grande galerie de l'Arlequin, au bout de l'Avenue Marcelin Berthelot, 1er quartier de la Villeneuve. On situe plus facilement le stade avec cette photo prise de ses gradins en construction, laissant se dérouler au fond le massif de la Chartreuse... apercevez-vous la Bastille !? :

La seconde vidéo que je souhaitais partager avec vous, nous montre le Général de Gaulle proclamant officiellement les Xe Jeux Olympiques de Grenoble ouverts (juste avant l'arrivée de la flamme, il était... 15h39 !) :

Vous l'aurez remarqué, la cérémonie était diffusée en couleurs, une innovation majeure pour les Jeux Olympiques !

Des Jeux qui vont radicalement transformer la capitale des Alpes, comme on peut le constater aujourd'hui encore en visitant la ville, mais de façon plus évidente encore avec ce sympathique reportage tourné AVANT les JO, en compagnie d'un chauffeur de taxi qui nous fait découvrir la ville en plein milieu des préparatifs... étrange de voir un Grenoble encore tout petit, finalement, avec les édifices modernes qui poussent dans la "cuvette" aujourd'hui totalement urbanisée : 


Pour les amateurs de sport, on ne peut parler des JO de Grenoble sans parler de Jean Claude Killy et ses 3 médailles d'or... revivez ses victoires, et plus largement cette grande épopée des JO de Grenoble de 1968, à travers cette petite vidéo-résumé trouvée sur le net :


Je reviendrai plus longuement dans de prochains articles, sur ces Jeux Olympiques de 1968 et leur impact sur la ville de Grenoble et son développement, ainsi que sur le patrimoine qui subsiste à travers la ville... un patrimoine qui a été mis à l'honneur pour les 50 ans des JO de Grenoble l'année dernière, avec toute une programmation de festivités et notamment, une course ralliant les différents lieux olympiques grenoblois, 50 ans après l'ouverture des Jeux ! Plus d'infos ici !

Mais surtout
UNE EXPOSITION AU MUSEE DAUPHINOIS, PROLONGEE JUSQU'AU 7 OCTOBRE 2019 ! 

Vous pouvez également jeter un petit coup d'oeil sur l'article concernant l'Anneau de Vitesse, au Parc Paul Mistral, ou encore celui concernant le Stade construit uniquement pour l'ouverture des Jeux !


Enfin petit cadeau bonus, un reportage en deux parties, nous expliquant toute la préparation technique pour les retransmissions des épreuves à la radio, et, bien sûr, à la télévision... bon visionnage !

 

.

[MAJ 06/02/2019]
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Exposition "La splendeur des Lesdiguières, le Domaine de Vizille au XVIIème siècle", au Musée de la Révolution Française à VIZILLE

Château de Vizille

Comme chaque mercredi, une petite idée de sortie dans la région !

Aujourd'hui, je vous propose de visiter, si vous ne l'avez pas encore fait, l'exposition temporaire "La splendeur des Lesdiguières, le Domaine de Vizille au XVIIème siècle", présentée au Musée de la Révolution Française à Vizille jusqu'au 12 Mars 2018.

Organisée dans le cadre de la "Saison Lesdiguières" initiée par le Département de l'Isère sur 2017/2018, pour mettre à l'honneur cette famille aristocratique importante et influente en Dauphiné au XVIIème siècle (je vous ai déjà d'ailleurs parlé de l'exposition du Musée de l'Ancien Evêché dédiée à Jean de Beins, qui a cartographié tout le Dauphiné sous Lesdiguières), cette exposition permet, entre simulation 3D, cartes et plans, tableaux et objets d'art, de comprendre l'évolution du Domaine de Vizille.
Ou comment François de Bonne, Duc de Lesdiguières, et ses successeurs, transformèrent une forteresse médiévale déclassée (pour ne pas dire en ruines), en une grande demeure de plaisance au goût de l'époque avec des décors intérieurs somptueux (en partie disparus aujourd'hui), sans oublier l'immense parc qui l'accompagne, et qui n'était pas qu'un parc d'agrément... 

Voici un petit aperçu de l'exposition, visitée par TéléGrenoble avec Alain Chevalier, directeur du musée, et Anne Cayol-Gérin, commissaire de l'exposition :


Il ne vous reste plus que quelques jours pour visiter cette belle exposition, puisqu'elle se termine le 12 mars 2018... alors faites vite ! ;-)


INFOS PRATIQUES :

Jours et Horaires d'ouverture : 

  • D'avril à octobre : 10h-12h30 et 13h30-18h (fermé le 1er mai).
  • De novembre à mars : 10h-12h30 et 13h30 à 17h (fermé les jours fériés, et du 22 décembre 2018 au 1er janvier 2019 inclus)

Localisation : 

Vous savez tout ! Bonne visite ! ;-)

 

Votre guide de poche, Steve.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Le documentaire "JO de Grenoble - Les Jeux de la France"

Il y a 50 ans jour pour jour, débutaient les JO de Grenoble ! 

Dans les billets précédents, je vous faisais revivre la cérémonie d'ouverture, et partageais avec vous le programme des festivités organisées à Grenoble pour cet anniversaire exceptionnel. 

Ici, je voudrais partager avec vous un petit documentaire diffusé pour l'occasion hier soir sur France 3 Rhône Alpes, "JO de Grenoble - Les Jeux de la France", qui retrace la préparation et surtout, l'impact énorme de cet événement sur Grenoble et sa région, et plus largement sur la France !
Très intéressant, riche en images d'archives et en témoignages... je vous laisse le découvrir, il est en ligne sur Youtube :

Bon visionnage !


Votre guide de poche, Steve.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Nunavik, en terre Inuit", au Musée Dauphinois


Nunavik, c'est où ?

Il s'agit d'un territoire grand comme la France, mais bien plus froid, puisque situé au nord du 55e parallèle, entre la baie d'Hudson et la baie d'Ungava au Canada. Quelques milliers de Nunavimmiut y habitent une quinzaine de villages côtiers.


Carte du Nunavik, entrée de l'exposition

La nouvelle exposition temporaire du Musée Dauphinois à Grenoble inaugurée le mois dernier, s'intéresse à cette petite communauté capable de s'adapter aux conditions extrêmes de son environnement.

Histoire et vie des Inuits

Après une première salle présentant l'histoire et le mode de vie des Inuits, grâce notamment à de nombreux objets prêtés par les Musées de la Civilisation à Québec, le parcours se poursuit avec l'arrivée des 1ers colons européens et leur impact sur la communauté, à travers des gravures et des photographies d'époque.

Nous plongeons ensuite dans leur monde artistique, entre sculptures de stéatites, tapisseries en peau de phoques ou encore estampes sur papier de riz... de superbes créations !

Chasseur à l'ours (Henry Napartuk, 1963)     Ours (Nutaraluk Uilia Iyaitu, 1980)

 

 

 

 

 

 

L'exposition se termine bien sûr avec un regard "actuel" sur les Inuits qui, autrefois nomade, ont été forcés à la sédentarisation par le gouvernement canadien, et après des années de négociations avec le Québec, ils sont enfin "reconnus" et ont pu obtenir en 2007 ce vaste territoire du Nunavik. Mais plus d'un danger les menacent encore, entre réchauffement climatique et convoitises des "Kualunat" (ceux du Sud) qui s'intéressent à leurs ressources minières... 

Pour un petit aperçu de l'exposition, je ne peux que vous conseiller le petit reportage réalisé par France 3, ponctué par les interventions de Chantal Spillemaecker, commissaire de l'exposition :


 

Mais le mieux c'est bien sûr d'aller la visiter ! Profitez-en le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi... et l'exposition s'y tient jusqu'à la fin de l'année ! Et c'est GRATUIT ! ;-)

Si je vous propose déjà des visites guidées des expositions permanentes du Musée Dauphinois, ainsi que de l'exposition temporaire "Grenoble 1925 : la grande mutation", je n'ai pas encore créé celle de cette exposition "Nunavik, en terre inuit"... mais si des groupes sont intéressés, n'hésitez pas à me contacter, ce sera avec plaisir ! 


Votre guide de poche, Steve

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

1 DIMANCHE = 1 DECOUVERTE - N°6 : L'anneau de vitesse de Grenoble

Anneau de vitesse grenoble 1968

Il y a 48 ans, du 6 au 18 Février 1968, se tenaient à Grenoble les Xe Jeux Olympiques d'hiver !

Après vous avoir fait hier revivre en images la cérémonie d'ouverture de ces Jeux qui bouleversèrent Grenoble et encouragèrent son développement considérable durant les années qui suivirent, je vous propose de rester dans ce thème pour ce nouveau billet "un dimanche = une découverte", avec un zoom sur... l'anneau de vitesse !

En préparant l'année dernière une visite guidée centrée sur le Parc Paul Mistral pour l'accueil des Nouveaux Arrivants de Grenoble, le 24 Janvier, j'avais trouvé, lors de mes recherches, un reportage de l'époque qui présente parfaitement cette infrastructure qui accueillit notamment les épreuves de short-track, comprenez là... le patinage de vitesse, bien sûr !

Un court reportage de quelques minutes qui permet de "visiter" les installations (qu'on ne peut voir de la surface), et de comprendre le fonctionnement de ce système de réfrigération (plus d'une centaine de kilomètres de tuyaux!) qui permettait autrefois de maintenir une couche de glace de 3 cm, bien entretenue par la "surfaceuse" ensuite pour le bon déroulement des épreuves.

Je vous laisse avec le guide, pour une fois, ce n'est pas moi ! 

 

Voici, pour la petite anecdote, le planning des épreuves de patinage de vitesse sur l'anneau de vitesse, durant les JO :

Programme jo 1968 patinage de vitesse
Pour les passionnés, retrouvez tout le programme des JO, et plein d'autres infos, sur le site d'un passionné ICI

Aujourd'hui, l'anneau de vitesse est toujours là pour témoigner du passé olympique de Grenoble.
Plus de glace bien sûr, mais la piste subsiste et elle est utilisée notamment par l'association "Grenoble Roller", mais aussi lors de compétition nationale... et oui, la glisse règne toujours au Parc Paul Mistral, 48 ans après, mais sous une autre forme ! :)

En espérant que cette petite vidéo vous a plu, je vous dis à dimanche prochain pour une nouvelle "découverte" !

Votre guide de poche, Steve.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~