Fonds Glénat

Exposition "Venise, sur les pas de Casanova", au Couvent Sainte-Cécile (GRENOBLE)


Pour l'idée de sortie du mercredi, je vous emmène à Venise... enfin presque !

Affiche Expo

C'est plus exactement à Grenoble, au Couvent Sainte-Cécile, que je vous invite à vous rendre, pour découvrir l'exposition "Venise, sur les pas de Casanova". Comme pour chacune de ses expositions, le Fonds Glénat pour le Patrimoine et la Création croise les regards, ici ceux des peintres du XVIIIème siècle, et ceux de 8 artistes de bandes dessinées, sur la belle ville de Venise, sur les pas du célèbre Casanova, aventurier et écrivain vénitien du XVIIIème siècle.

Vue générale Expo

Carte de Venise pour localiser les lieux représentées dans les oeuvres de l'exposition

La 1ère salle est dédiée aux artistes de bandes dessinées : Zep, Jacques de Loustal, Miles Hyman, Kim Jung Gi, Liberatore, Manara, Griffo et François Avril ont été invités à Venise en 2017 par le Fond Glénat, afin de se plonger dans l'atmosphère particulier des ruelles de la Cité des Doges.
Chacun en est revenu avec son point de vue, ses repères, imaginant Casanova et ses conquêtes, ou immortalisant une ruelle, un monument... les approches sont multiples au fil de la cinquantaine de planches présentées ! Et les matières aussi, sont variées !

ZEP a ainsi opté pour l'aquarelle, se concentrant sur des éléments particuliers de l'environnement urbain qui l'entourait :

Les aquarelles de ZEP

Kim Jung Gi a lui opté pour l'encre de Chine, pour réaliser une seule planche, mais une longue planche très détaillée, où il mêle plusieurs scènes habilement :

Kim Jung Gi a opté pour l'encre de Chine pour sa longue fresque


François Avril a lui aussi choisi l'encre de Chine, mais a été plus productif, réhaussant de couleurs certaines de ses vues :

François Avril - Encre de Chine réhaussée de couleurs...

Ces quelques photos ne rendent évidemment pas justice au talent de ces dessinateurs, car tout est dans le détail, notamment chez le très minutieux Griffo, dont les dessins sont époustouflants de réalisme :

Griffo

J'ai particulièrement aimé l'approche "nocturne" de Milo Manara, qui ose même quelques scènes "coquines"... il en fallait bien, pour évoquer Casanova !

Milo Manara et la Venise nocturne...

Milo Manara ose les scènes coquines...

Face à ces nombreuses créations contemporaines, on retrouve une très belle série de "vedute", ces petites vues urbaines de Venise, ici réalisées par Francesco Guardi, maître du genre, et son fils Giacomo :

Les vedute de Francesco et Giacomo Guardi

Ne manquez pas d'aller dans le cloître : une vingtaine de tableaux du XVIIIème vous permettront de prolonger ce voyage vénitien... !

Dans le cloître une vingtaine de tableaux du XVIIIeme siècle

Venise en peinture, et pourtant on s'y croirait...

Bella Venezia...

Vous avez jusqu'au 16 Juin 2018 pour embarquer, après il sera trop tard... pour ma part je vous dis à très vite, pour d'autres idées de sortie !


Informations pratiques pour organiser votre visite :

Ouvert du lundi au samedi, de 11h à 12h30 et de 13h30 à 19h.
Entrée : 6 €, gratuit pour les moins de 13 ans.

Plus d'infos sur les animations autour de l'expositon (visite, ateliers...) : consultez le site internet du Couvent Sainte-Cécile !

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~